Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2012

Hakone, le lac, le sanctuaire et la nuit dans le ryokan ...

"AutrementleJapon" proposait une excursion vers Kyoto qui durait 4 jours, et bien sûr je l'ai prise ...

 

Je voulais en faire et en voir le plus possible ...
Nous avons commencé par prendre un car qui nous a emmenés hors de Tokyo et là nous avons pu vérifier que le Japon est effectivement un pays montagneux, car les lacets de la route étaient assez impressionnants, et aussi un pays de forêt ...(les photos suivantes sont prises à travers la vitre du car)

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Nous avons longé le lac Ashino-ko et nous pouvions déjà voir qu'il y avait du vent !!!

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Le bus s'est arrêté à Hakone-moto et nous sommes descendus, et là nous avons pu sentir que le vent était bien là mais qu'en plus il était glacial !!! C'est vraiment le jour où j'ai eu le plus froid, pire qu'à Nikko où pourtant il restait des plaques de neige !! ce que j'ai pu regretter ma doudoune !! Bref ,nous sommes montés vers un temple ou plutôt un sanctuaire, je crois que c'est le Hakone-Jinja ou Hakone-Gongen(Damien,je compte sur toi pour d'éventuelles rectifications !!^^Là je me suis aidée de Wikipedia et de mon guide du Japon Lonely planet) Ce sanctuaire dont on ignore la date d'origine et qui fut transporté ici en 757 a subi pas mal d'avanies : brûlé par les forces de Toyotomi Hideyoshi lors de la bataille de Odawara, il fut reconstruit par Tokugawa Ieyasu (toujours lui !!^^) à la suite de quoi les générations suivantes de Tokugawa continuèrent de l'entretenir ... D'ailleurs on y verra leur blason ...

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Il y avait des touristes, mais aussi beaucoup de fidèles venus s'incliner, tirer les cloches, puis prier ... J'ai pris deux photos une de loin et l'autre au zoom... On entendait tout le temps le tintement des cloches, mais rien à voir avec les nôtres, on aurait dit qu'elles étaient en tôle et avaient un son pas mélodieux du tout !! Et on peut voir le blason des Tokugawa (la fleur de mauve) sur le tissu violet derrière les cordes .. .

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Nous sommes ensuite redescendus, nous avons croisé ce très joli  petit sanctuaire ... Là aussi, le blason Tokugawa sur l'espèce d'autel ...

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Nous avons pris les escaliers qui partaient de ce torii, et vous remarquerez la taille des arbres !!! Ces cèdres sont impressionnants !!! ce sont les fameux cryptomères, ou cèdres du Japon, que j'ai croisés sans cesse dans les divers romans japonais que j'ai lu depuis "la pierre et le sabre" jusqu'à Kawabata qui en fait une description poétique et admirative dans son roman "Kyoto".

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Celui-ci est particulièrement énorme, il y a une vraie petite grotte dans son tronc. La corde de paille de riz signifie qu'il est déifié ...

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Nous descendons jusque sur la rive même du lac Ashi où se dresse un superbe torii, qui signifie lui aussi que le lac est une divinité ... Nous sommes bien dans un sanctuaire shinto...

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Nous remontons toooouuuutes ces marches (remarquez que nous avions un peu moins froid en arrivant en haut!!) et là nous allons traverser le lac sur un "bateau de pirates" qui s'avère plutôt faire référence à l'amiral Nelson car il se nomme le Victory et on peut y voir les armes de l'Angleterre !!! Je fais taire ma mémoire qui veut me rappeler Trafalgar et nous voilà partis !!! et il fait un froid de gueux !!!

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Je n'ai pas manqué l'occasion de la photo historique !!! ^^Les rives du lac sont belles, très boisées, mais le printemps n'a pas montré le bout de son nez par ici, aucune feuille nouvelle n'est encore apparue !!! Nous sommes début avril ...
Une fois débarqués nous trouvons un petit restau sympa, avec poisson du lac, légumes et soupe miso, avec des légumes marinés, tout ce que j'aime ...

 

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

 

Là nous reprenons le car, et qui voit-on surgir au détour d'un virage ???

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Mais sa majesté Fuji-san soi-même !!! Et là nous le verrons encore plus près que le jour qui lui a été consacré ... et de nouveau nous avons la chance d'un magnifique ciel bleu ...

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Nous descendons à la station du téléphérique, je crois que c'est Soun-zan et là nous allons nous diriger vers des sources sulfureuses bouillantes qui sortent de la montagne ... Cela sent délicieusement l'œuf pourri, le paysage est très sec (toujours pas de feuilles nouvelles !!!) ce qui accentue son  côté étrange. Pourquoi sommes-nous accueillis par cette petite statue ? c'est que lorsque l'on plonge un œuf dans les sources chaudes, il devient dur en un rien de temps ... et ressort noir !!! Les gens du cru ont pensé que cela pouvait être un intéressant revenu, ils vendent donc des pochettes de 5 (ou 6 je ne me souviens plus ...) œufs noirs. Nous en avons acheté une, et mangé chacun notre œuf noir qui avait strictement le goût .... d'un œuf dur banal ...

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Nous reprenons le car pour nous rendre au riokan où nous passerons la nuit. Le riokan est une auberge traditionnelle avec onsen (bain chaud)

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Notre chambre est plutôt comme un petit studio, avec bien sûr l'entrée où laisser les chaussures et prendre les babouches de la maison, un lavabo et des toilettes, puis une grande chambre d'au moins 8 nattes (pour évaluer comme les Japonais). Il y a le kontatsu (table avec couverture chauffante), ainsi que tout le nécessaire pour le thé (pas la cérémonie, hein, juste une bonne tasse de sencha pour se réchauffer ...)

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Nous dormirons sur des futons sur les tatamis(bien plus agréable que le dur plancher coréen^^) et nous avons notre onsen privé (il y a aussi bien sûr un onsen public dans le ryokan...) Il faut savoir que le bain est sur ce balcon, que derrière les stores de bois il n'y a rien ... que le vent des montagnes ... Autant vous dire que l'eau chaude (très chaude) est la bienvenue après le passage obligé à la douche bien savonnée, toujours sur le même balcon ... Mes deux colocataires et moi nous y sommes plongées avec délice et comme c'est bien de faire déborder la baignoire sans problème !!!

 

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Vous pensiez la voir en train de déborder, la baignoire ??? ^^
Dans le placard il y avait des yukatas(kimonos de coton léger) et des vestes ouatinées que nous nous sommes empressées de revêtir, car dans le ryokan, on circule plutôt vêtu comme cela :

Japon,Hakone,Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Nous sommes parties au restaurant ... La nuit tombe très tôt au Japon, le ciel était d'encre et les étoiles scintillantes ...
Bon, la photo est nulle mais essayez d'imaginer : vous êtes vêtues d'un yukata, appuyé à la rambarde, la nuit, le silence, les étoiles étonnamment brillantes, vous êtes au Japon ... le bonheur ... et vous allez manger un délicieux nabe ... mais ce sera l'objet d'une note spéciale ...

Japon, Hakone,  Hakone-jinja, soun-zan, riokan, onsen

Le lendemain nous prenions un bus qui nous conduisait à la gare, où nous avons pris le shinkansen vers Kyoto ...

26/07/2012

Ce que j'ai vu et goûté au japon ...aujourd'hui le repas tepaniaki

Durant mon séjour, outre le fait de se nourrir tous les jours, il y a eu plusieurs  points culminants : le nabé du riokan de Hakone, le repas autour du poisson de Kyoto, le repas tepaniaki de Tokyo et les okonomiyakis de Hiroshima ... Là dessus on ajoutera le cours de bento, et les différents menus pris au cours des excursions ...

le repas tepaniaki :
c'est un vrai repas gastronomique, où l'excellence des mets le dispute au folklore de la présentation. Nous sommes assis devant une grande table chauffante, un tablier passé autour du cou et noué autour de la taille, car il arrive qu'il y ait des éclaboussures ... mais je crois que cela rajoute à la touche amusante de ce repas.  Le fait est que nous aurons un cuisinier pour nous tous seuls, qui préparera le repas devant nous au fur et à mesure. Le menu est fixe, nous n'avons rien choisi, mais comme ce repas entre dans le programme d'excursions du voyage, il se peut que si vous y allez par vous mêmes ce soit différent ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

mes petits camarades me pardonneront, je l'espère cette publicité ... ^^
Le truc, c'est que la cuisine est faite devant nous au fur et à mesure que nous la dégustons ... mais on retrouve ce principe dans bien des restaurants, bien moins sélects, alors ? Non, l'originalité, c'est le menu, très recherché, et surtout le fameux bœuf de Kobe !!!
La table chauffe, le cuisinier en tenue et toque découpe les légumes qui seront grillés et flambés sur la plaque, en particulier un gros oignon, en tranche épaisse et creusé au milieu, qui sera le fameux "volcan" !!

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Pendant ce temps, tout en manipulant les légumes, l'huile et la flamme le cuisinier  nous fait un numéro de jongleur avec salière ,poivrière, spatules, mais prendre ça en photo ... Là on aperçoit la poivrière en l'air ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

et là il la passe sous la jambe ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Dans l'assiette des huîtres (énormes !!!) qui vont être cuisinées sur la plaque et dans les petits ravier de métal une soupe de moule qui mijote doucement ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Nous avons mangé la soupe de moule (un régal de finesse et d'onctuosité... Mais le goût de "trop peu" quand même ...Maintenant les légumes sont dorés, croquants, à point pour être dégusté pendant que les huîtres, ainsi qu'un mollusque dont je crois que c'est de l'ormeau sans en être du tout sûre cuisent doucement dans la coquille, car la plaque chauffe partout ...Le cuisinier, entre deux acrobaties salées et poivrées fait griller des crevettes ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Au tour des huîtres d'aller faire un tour sur la plaque ... Il faut préciser que tout cela va assez vite, nous en sommes encore à manger les légumes ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

Le plat prêt à déguster ... les petites languettes noires sont des lanières de fugu ... C'est le cuisinier qui nous l'a signalé en le montrant de ses baguettes " fish ... fugu" Inutile de dire que nous l'avons dégusté religieusement. Il faut bien avouer que le goût en est absolument délicieux, c'est le goût du poisson mais magnifié, léger et arômatique à la fois ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

et pour finir l'ormeau et les crevettes (avec une petite assiette de crudités qu'on aperçoit au fond) que nous mangerons dans les coquilles. l'ormeau, si c'est bien lui, ne m'a pas convaincue, je l'ai trouvé un peu coriace et sans grand goût à part celui de la préparation...

Japon, Tokyo, tepaniaki

Et enfin le clou du spectacle : le bœuf de Kobe !!! c'est une viande si persillée qu'il y a plus de gras que de viande, et je pensais à nous qui laissons au bord de l'assiette le peu de gras que le boucher laisse sur une entrecôte !!!  le cuisinier la découpe en cubes, les fait sauter et les flambe avec de l'ail et des champignons émincés(mais pas à l'alcool, il arrose d'un jet d'huile et met le feu) sale et poivre très rapidement et sert tout chaud ... C'est un délice, de saveur, d'onctuosité, mais ça se mange bien trop vite ....

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Japon, Tokyo, tepaniaki

Puis dans le jus de la cuisson le cuisinier fait rapidement sauter des pousses de soja qui finiront le plat ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

C'est fini .... cela ne nous aura guère  pris plus d'une heure ... Pour moi avec mon appétit vorace d'Européenne française par dessus le marché, j'aurais bien tout recommencé depuis le début ... mais cette petite merveille m'a coûté la modique somme de 100 euros, quand même mais ça les valit bien ...
Une charmante demoiselle débarrasse la table ... la plaque est nettoyée ... d'autres clients arrivent ... d'ailleurs à la table à côté de la nôtre des japonais avaient invité une famille américaine ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

le cuisinier, qui continue son show avec les autres convives nous fait une dernière pose/photo avant le départ ...

Japon, Tokyo, tepaniaki

ah ! oui, nous avons eu en dessert une boule de glace à la vanille, car le dessert, au japon, il n'y en a pas !! Là on sentait bien que c'était parce qu'il y avait des touristes ... Si le cœur vous en dit, il y a à Paris des restaurants japonais où il y a le repas tepaniaki, jonglerie et fantaisie incluses !!





19/07/2012

Asakusa et le Senso-ji

Une camarade de voyage m'a dit : " Il faut absolument aller à Asakusa et voir le senso-ji !!" Elle m'a bien expliqué comment m'y rendre en métro (c'était simple) et m'y voilà partie !! Asakusa est un quartier très populaire de Tokyo, dit quartier des temples !

à la sortie du métro, en suivant la foule j'arrive devant la Sumidagawa(rivière) et de l'autre côté du pont l'immeuble des bières Asahi et la Sumida tower(paraît-il la plus haute du monde ...)

je viens d'avoir un message d'un ami, du voyage également qui me permet de compléter : Sumida tower était le nom populaire de la tour, son nom officiel depuis 2009 est Tokyo Sky Tree et elle est effectivement la plus haute du monde !! Et là il y a un de ces clins d'œil comme le japon en a le secret : la tour fait 634 m de haut et les chiffres 6,3 et 4 se disent mu-sa-shi or Miyamoto Musashi est un héros historique et légendaire extrêmement populaire au Japon : toutélié !!!

Il y a des bateaux qui promènent les touristes, un peu comme sur la scène en un poil plus grand !!

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji


Je reviens sur mes pas car mon but principal est le grand temple Senso-ji, temple bouddhiste dédié à la bodhisattva Kannon, déesse de la compassion. C'est le plus ancien temple de Tokyo(l en 628, deux pêcheurs auraient trouvé une statue de Kannon dans la rivière, et le premier temple fut bâti en 645.Le fameux shogun Tokugawa Ieyasu le désigna comme temple tutélaire de la famille Tokugawa.Quant à la statue, elle reste un secret car personne ne peut la voir, mais les fidèles viennent en foule quand même.
la photo suivante vient de Wikipedia, parce que vous ne le verrez jamais comme ça, vu la foule énorme et incessante qui s'y engouffre !!

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Pour accéder au temple on suit une allée entièrement bordée de boutiques (où on trouve de tout, de la bimbeloterie mais aussi de très belles choses !!) et cette allée est noire de monde !!  Il y a quasiment toujours eu des boutiques le long de cette allée, ce n'est pas un sacrifice au modernisme ou au tourisme. Puis on passe la grande porte et son énorme lanterne et on entre dans la cour principale avec toujours les boutiques et la foule !!

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

On arrive devant un très gros vase de bronze empli de sable et de cendres et des dizaines de bâtonnets d'encens y brûlent sans cesse. Les gens se pressent autour, faisant venir vers eux la fumée d'encens pour la respirer, car elle est bénéfique (je l'ai fait, car quand ion est à Rome, on vit comme les romains ...)

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

J'ai gravi les marches et me suis blottie dans un coin derrière une colonne pour prendre une photo discrète de l'intérieur, car toute cette foule est composée essentiellement de personnes venant faire leurs dévotions ...

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Partant ensuite vers la gauche je vais vers le Demboin qui était la résidence des prêtres, qu'on ne visite pas normalement, ainsi que son ravissant jardin !! Mais j'ai eu la chance insigne que ce lieu soit ouvert au public pour une durée de trois mois (dont mon séjour) afin que le prix de l'entrée soit reversé aux sinistrés du tsunami. Donc, double bonheur, un jardin magnifique et une bonne action.
Dès l'entrée on peut voir l'arrière de la pagode du Sensoji ainsi que la Sumida tower, joli racourci entre le passé et le présent !

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

j

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Une petite mésange ...

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

L'espèce de végétation rase qui couvre le sol commence tout juste à reverdir ...
Cette maison traditionnelle était, je pense, la résidence où les prêtres du temple recevaient ... Deux très gentilles dames nous servaient des tasses de thé, ce fameux thé vert japonais, le sencha, qui sent un peu le foin, mais qui désaltère et redonne du tonus de façon incroyable !! C'est là qu'une dame japonaise a entamé (en anglais ) la conversation, et elle m'a demandé si c'était ma première fois au japon, si j'aimais ce pays, et aussi si je n'avais as eu peur de venir ... Cela m'a frappée, cette question, et elle avait l'air très reconnaissante que je sois là ...

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Derrière les grilles, la foule et les boutiques, et ici, la paix et les chants d'oiseaux ...

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Une fois sortie du Demboin, j'ai pris une autre allée, toujours aussi  fréquentée, et cette fois occupée par de petites scènes où chanteurs et musiciens viennent se produire gracieusement, puis par de petites boutiques d'artisans traditionnels. Là aussi, j'ai pris les photos aussi vite et discrètement que possible, ce qui explique les cadrages approximatifs ...

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Un graveur sur verre :

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji


Un fabricant de brosses et pinceaux :

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Un sculpteur sur bois :

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Un tourneur sur bois qui fabriquaient de minuscules toupies et de petits jouets :

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Un doreur à la feuille qui était en train d'expliquer son travail :

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

je repasse devant l'entrée du temple, afin de rejoindre de l'autre côté le sanctuaire shinto Sanja-sama.

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Ce sanctuaire est une belle illustration de la symbiose des deux religions japonaises : pas de temple sans sanctuaire, le sanctuaire précédent souvent le temple, chacun apportant à l'autre sa protection... Ici le sanctuaire st dédié aux trois hommes qui fondèrent le temple, les deux pêcheurs et le moine.

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Les sanctuaires portatifs qui servent pour les fêtes, celles du Senso-ji en mai sont particulièrement réputées et courues.

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Les alentours du temple sont parsemés de petits autels, un peu comme des chapelles pour nous, éparpillées dans les jardins et le long de l'eau.

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Japon, Tokyo, Asakusa, Senso-ji

Il y a dans ce quartier un musée de l'artisanat, je l'ai vainement cherché sans le trouver mais je ne me suis pas perdue pour autant, ce qui est en soi un petit miracle ! Nul doute que Kannon avait du me jeter un regard compatissant !!