Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Petite virée chez la Marquise (Maintenon)

maintenon

Ce samedi de septembre, nous étions quelques amies à nous retrouver à la gare de Maintenon, venant de Paris ou du Perche, ou même de Belgique pour aller visiter le château de la Marquise… En passant, si vous vous arrêtez à Maintenon, ne jugez pas la ville sur sa gare !! Je me suis demandé où était la ville et même si elle existait ! Mais oui, il y a bien une ville et charmante en plus !

De la gare au Château il y a 20 bonnes minutes de marche, et on découvre tout de suite les restes du fameux aqueduc de Louis XIV :

maintenon

maintenon

On le retrouvera plus loin. Aux confins de la Beauce, la route traverse de jolis paysages boisés, et traverse la rivière Voise qui rejoint ici l’Eure.

maintenon

maintenon

Le ciel est gris, il y a de l’eau dans l’air, mais nous avons parié qu’il ne pleuvrait pas !! Nous voilà sur la place Aristide Briant, devant l’entrée du château.

maintenon

Le Châtelet de l’entrée, bâti au XVIè siècle, en pierre, encadré de deux tours rondes mène à ma cour d’honneur :

maintenon

Devenus pièces d’eau d’ornement les fossés évoquent l’ancienne vocation défensive de la forteresse du XIIè siècle :

maintenon

maintenon

maintenon

Vestige de la forteresse d’origine, la tour carrée de grés du XIIe siècle :

maintenon

L’avant-cour :

maintenon

Attenante au château, l’église St Nicolas, adossée à l’orangerie.

maintenon

L’aile Est, bâtie en 1520 par Cottereau, trésorier et intendant des finances de Louis XII, entre une des tours de briques du XVè siècle et le Logis.

maintenon

maintenon

Le Logis de la cour d’honneur, les arcades sont un remaniement du XIXè :

maintenon

La cour d’honneur, avec l’aile ouest, que Mme de Maintenon fait bâtir 1680 entre la tour carrée et le logis pour y installer ses appartements :

maintenon

maintenon

Vue d’ensemble du Château depuis les jardins. On peut voir les restes de la courtine de pierre qui joignait les deux tours carrées et qui a été démolie pour permettre la vue sur les parterres.

maintenon

maintenon

C’est le jardinier de Versailles, André Le Nôtre, mandaté par Louis XIV, qui a créé les jardins, mais ceux-ci ont connu pas mal de changements, dont le passage de la guerre, et ce que nous voyons aujourd’hui a été créé par le Service des Espaces Verts du Conseil Départemental. On s’est cependant inspiré des techniques et des croquis du XVIIe retrouvés pour donner aux parterre le style « à la française » du jardinier du Roi.
Première perspective :

maintenon

maintenon

Une des deux allées qui encadrent les parterres

maintenon

maintenon

Barrant la perspective, les ruines imposantes de l’Aqueduc de Louis XIV :

maintenon

maintenon

maintenon

Il doit y avoir un petit moment que le jardinier n’a pas retaillé ses topiaires :

P1050588.jpg

maintenon

Pas de jardin sans son miroir d’eau:

maintenon

L’aqueduc qui devait amener les eaux de l’Eure à Versailles ne fut jamais achevé :

P1050595.jpg

maintenon

maintenon

Le rose que la Belle a demandée à son père… Ce château me fait penser aux contes de fées…

P1050601.jpg

L’une des deux tours de grès est aménagée en terrasse, d’où la vue sur les jardins est magnifique :

maintenon

P1050614.jpg

Les photos intérieures étant interdites, j’ai donc complété avec Google.
Le grand salon :

maintenon

La grande galerie (XIXe)

maintenon

Salon :

maintenon

maintenon

Papiers peints « chinoiseries » du XIXe :

maintenon

La bibliothèque :

maintenon

Le billard :

maintenon

Chambre à coucher et son baldaquin :

maintenon

Quelques mots sur la Marquise, née Françoise d’Aubigné, petite-fille d’Agrippa d’Aubigné, poète de la Pléiade, et fille de Constant, vrai truand, qui lui fit voir le jour en prison à Niort en 1635. Puis la famille alla faire un tour aux Antilles,d’où Françoise revint à 16 ans, et ce voyage et ses yeux noirs lui valurent le surnom de « la belle Indienne ».

a_maintenon_1.jpg

C’est alors qu’elle épouse Scarron, petite noblesse de robe, poète et surtout très très infirme, ce qui la sauve de la misère !

800px-Paul_Scarron_2.jpg

Il aurait dit qu’elle lui apportait « deux grands yeux fort mutins, un très beau corsage, une paire de belles mains, et beaucoup d'esprit ». Le fait est que son salon devint un des plus courus des Précieux de l’époque.

la-madame-de-maintenon-dont-on-ne-parle-jamais.jpg

Elle avait connu aux Ursulines de Niort Françoise Athénaïs de Mortemart, devenue madame de Montespan, maîtresse de Louis XIV. Celle-ci lui confiera, après la mort de Scarron, le soin de ses enfants adultérins royaux, et par là Françoise, veuve Scarron deviendra de plus en plus familière avec le Roi. Elle est belle, douce, bonne aux enfants et il devait y trouver un repos à côté de la tornade Montespan, à tel point qu’à la mort de la reine Marie-Thérèse il l’épouse secrètement.

marquise-de-maintenon.jpg

Elle a détruit toutes les traces écrites de ce mariage, mais il ne fait aucun doute qu’il ait bien eu lieu. En mémoire de son enfance et sa jeunesse misérables elle a créé la maison Royale de Saint Louis à Saint Cyr, pour « l'éducation des jeunes filles nobles et désargentées » C’est là qu’elle meurt en 1719, car elle s’y était retirée, et non dans son domaine de Maintenon.

35e407f2b6aa4de7fadc53356a42baa5--louis-xiv-female-clothing.jpg

Je la détestais pour sa réputation de bigote(elle était née calviniste et s’était convertie, et rien de pire que les convertis ! ) et pour son influence ayant amené Louis XIV à abolir l’édit de Nantes (je suis huguenote ! ) Il paraît que ce n’est pas vrai, le Roi avait déjà lancé les Dragonnades et les conversions forcées, et malgré tout la façon dont elle s’en est sortie et a mené sa vie en un temps où les femmes n’avait pas d’existence autre que la reproduction est assez admirable !

 

 

Commentaires

  • Quel bel article ! Si complet! Merci pour toutes ces explications ! :)
    Tes photos sont superbes ! :)
    Groenland bisous de Belgique !

  • Superbe reportage et quelle belle journée entre amies

  • Merci du retour ! ^_^ ça fait plaisir d'être lue ! bisous !

  • " la façon dont elle s’en est sortie et a mené sa vie en un temps où les femmes n’avait pas d’existence autre que la reproduction est assez admirable !"

    cela démontre bien qu'elle était une vraie "huguenote" de coeur , monter au plus haut de l'échelle et "résister" en faisant du Roi (de droit divin) simplement un homme ordinaire, pleins de péchés ^^ elle en a avalé des couleuvres la belle indienne.
    J'estime que la "dévote" ne l'était pas tant que ça, ses contemporains l'on vu passer de jeune femme libre à fréquenter Scarron et Ninon de Lanclos, à catholique dévote dès qu'elle s'est attachée à Mme de Montespan pour atteindre le roi. Les courtisans en faisaient des gorges chaudes.
    C'était une ambitieuse déterminée à grimper socialement par tous les moyens, le meilleur moyen fut pour elle la religion et l'éducation des jeunes filles de la noblesse pauvre (comme elle)

    Petite aparté, c'est vrai que les topiaires on besoin d'être coiffées ^^

    Merci pour la visite guidée Marie Hélène, j'ai bien aimé.

  • Merci de ton retour ! Oui, elle était très pragmatique, et elle s'est convertie, a supporté la Montespan pour se rapprocher du Roi. Elle ne pensait peut-être pas l'épouser, mais elle voulait être à l'abri,et là elle ne risquait plus rien !

  • Merci pour la visite guidée Marie-Hélène, ça donne envie !
    Bisous

  • Merci du retour ! ^_^ ça fait plaisir d'être lue ! bisous !

  • Merci pour la visite guidée Marie-Hélène, ça donne envie !
    Bisous

  • Très belles photos, Clinchamps, d'un endroit délicieux...

  • Merci du retour ! ^_^ ça fait plaisir d'être lue ! bisous !

  • Parfaitement parfait Marie Hélène. Une bien belle journée. Belgique certes, et Suisse aussi ! Ainsi que la Meuse profonde, n'est-ce pas Alex ? Dommage que les photos étaient interdites à l'intérieur car les pièces sont fort riches en ornements.

  • Ah ! Mince ! j'ai oublié de mentionner la Suisse ! Pour Alex, c'est vrai qu'elle venait de Verdun mais bêtement je la comptais dans les parisiennes ! ^_^ Merci de ton retour, en tous cas ! Bisous

  • Un magnifique reportage pour un château magnifique !

  • Merci, ma copine !! Bisous

  • Merci! ^_^

Écrire un commentaire

Optionnel