Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Visite chez Mrs Elizabeth Gaskell

Notre dernier séjour était à Manchester et nous ne pouvions pas ne pas aller rendre hommage, en bonnes lambtoniennes, à Elizabeth Gaskell, en sa demeure restaurée et aménagée en musée.

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Pour y arriver nous avons dû marcher, marcher, et encore marcher, (on na pas dû prendre les bons bus !! ) mais nous n’avons pas regretté !!
 Mrs Gaskell est une amie de Charles Dickens et de Charlotte Brontë, et aussi une amie et une admiratrice de Florence Nightingale. La maison qu'elle habite au début des années 1850, 42 (actuellement 84) Plymouth Grove, est le centre vivant où s'épanouissent ses activités religieuses, sociales, littéraires et domestiques.
 Sa famille est liée à d'autres familles unitariennes connues, comme les Wedgwood (porcelaine) et les Darwin (naturaliste), elle aurait écrit dans une lettre que Roger Hamley (personnage important de son roman "femmes et filles")serait inspiré du célèbre Charles Darwin.
Le salon, qui ne fut aménagé en salon que lorsque l’une des filles a appris le piano et qu’il a fallu en avoir une !

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Les portraits d’Elizabeth et Charlotte Brontë par Georges Richmond :

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth, Gaskell, Manchester

C’est le révérend William Gaskell qui avait un vaste bureau-bibliothèque, où d’ailleurs trône son portrait :

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth avait un bureau dans la salle à manger, devant la baie :

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Le fait est que peu de meubles sont authentiquement les siens, car après sa mort brutale, en buvant une tasse de thé, au milieu d’une phrase, c’est l’une de ses filles qui resta dans la maison où elle mourut à un âge avancé. Tout alors fut vendu et dispersé. Quand la Manchester historic buildings trust l’a rachetée et restaurée, ils ont cherché des souvenirs, n’en ont pas beaucoup trouvé et ont complété avec ce qui était le plus proche  historiquement.
Ces souvenirs sont regroupés dans une petite pièce, avec entre autre son voile de mariée :

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Ensuite nous sommes bien sur allées rendre une petite visite à la boutique de souvenirs, qui est aussi un salon de thé, et bien sûr, il nous fallait d’urgence nous restaurer et nous rafraîchir !
Le plateau des copines :

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Le mien (le gâteau aux amandes et aux cerises était un régal):

Elizabeth, Gaskell, Manchester

J’espère que vous avez remarqué la délicatesse des porcelaines :

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Imaginez vous que ces délicieuses tasses et soucoupes étaient en vente,  proposées par deux charmantes bénévoles (je suis sûre qu’elles se souviendront longtemps de nous ! )

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Là dessus une autre jeune femme est arrivée, enchantée de rencontrer des Françaises (oui, des Anglais contents de voir des Français, ça existe, j’en ai rencontré !!! ) nous avons bavardé et dans l’enthousiasme général nous avons dévalisé la boutique !
Voilà ce que moi, j’ai choisi et emporté et maintenant elles trônent dans ma bibliothèque (qui commence à ne plus avoir trop de place ! )

Elizabeth, Gaskell, Manchester

Encore une visite qui nous a ravies, et dont nous garderons longtemps un merveilleux souvenir !

Madame Gaskell était une écrivaine, moins connue en France que ses contemporains Dickens, Trollope, Elliot, Thakeray, mais ses romans a tendance sociale (elle a beaucoup vécu dans les zones industrielles lainières comme Manchester)sont tout à fait passionnants et fort bien écrits/ Les plus connus : Mary Barton, Nord et Sud, Cranford, et ont eu de belles adaptations télévisuelles de la BBC. Le dernier de ses romans, "Femmes et filles" a été aussi adapté. Il faut savoir que sa mort brutale est survenue alors que le roman n'était pas tout à fait terminé. C'est un ami qui en écrivit les deux dernières pages de conclusion !

Commentaires

  • Cela change des châteaux, c'est une maison dans laquelle je pourrais vivre.
    Vive les salons de thé ^^ et leurs jolies porcelaines.
    Tu as bien fait de dévaliser le magasin ! j'espère que tu te sers souvent de tes jolies tasses.

    Merci encore pour le voyage.

  • Il y en a justement une posée devant moi, je me suis offert une tasse de thé japonais dans cette délicieuse tasse anglaise, avec une théière écossaise... ^_^
    Merci pour ton commentaire, bisous

  • Absolument ! ^_^

  • Absolument ! ^_^

Écrire un commentaire

Optionnel