Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Shosei-en, jardin séparé du Higashi Honganji

Le Higashi Honganji possède un jardin, à une courte distance à l’est. Il suffit de parcourir quelques rues, de longer un mur pour en trouver l’entrée.
Le Shoshei-en, est aussi connu sous le nom de Kikoku-Tei (le bosquet orange) à cause de la présence d'orangers qui furent plantés autrefois sur son sol, dont il ne reste rien aujourd'hui !

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

 

kanpai
Il faut remonter au IXe siècle, en début de période Heian, pour retracer les origines de Shosei-en. À cette époque où l'étang constituait son attrait principal,il faisait partie de la résidence du prince Minamoto Notoru, fils de l'Empereur Saga. Ce n'est qu'en 1641 que le shogun Tokugawa Ieyasu attribua ses terres au temple Higashi Hongan-ji, auquel il est toujours rattaché aujourd’hui.

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Malheureusement, Shosei-en connut deux graves incendies en 1858 et 1864, au cours desquels la plupart des bâtiments furent brûlés, avant d'être restaurés dans les années suivantes. En 1938 le lieu fut déclaré "Site historique national »

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Le lieu est notable pour sa collection de maisons de thé, dont les sublimes Tekisui-ken et Rinchi-tei, bâties en bordure d'étang et qui remontent à 1884.

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

On dit que le prince a donné à l’étang la forme des côtes rustiques de Shiogama de la lointaine province Oku (aujourd’hui Oshu, dans la préfecture de Miyagi, au nord de Honshu).

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Il y a même une histoire que raconte que ce prince aurait fait venir de l’eau de mer d’Osaka pour la touche finale du jardin.

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

De jolies cascades…

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Novembre a donné des couleurs aux feuillages…et un bleu particulier d’arrière saison au ciel,  où apparaît parfois la tour de Kyoto, toute proche !

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Quelque chose de ces histoires transparaît dans le jardin d’aujourd’hui, lui donne une atmosphère nostalgique, un peu mystérieuse, et ... il n'y a personne ! 

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

au centre du jardin, la porte cérémoniale appelée Boka-kaku:

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

On peut suivre des sentiers qui serpentent et se croisent, donnant l’impression de vastitude au jardin :

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Ou franchir l’étang sur de gracieux ponts, ici le Shinsetsu-kyo:

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Deux jeunes femmes en kimono s’y promènent, prennent des poses et des selfies…

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Peut-être des Kyiotoïtes ? Ou des touristes en costume ?
En 1643 Ishikawa Jozan fut chargé par le Shonin du Higashi Hondanji de créer ce qui devint le Shosei-en.

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

L’eau est présente partout, c’est le maître mot de ce jardin :

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

A l’extrémité de l’étang, assez isolée du reste de la pièce d’eau, une petite anse bordée d’une végétation assez dense. Un héron s’y promène :

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Au centre une pagode de pierre à 9 étages (je ne suis pas sûre que ce soit bien une pagode le bon terme, et j’avais lu quelque part que ce monument datait du prince qui possédait le premier jardin et avait été élevé en sa mémoire… mais je ne remets pas la main sur ma source !

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Le Kaito-ro, le pont couvert, de style chinois.

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Une des maisons de thé qui parsèment ce jardin :

Kyoto, Shoshei-en, Higashi, Honganji

Retour vers mon hôtel, passant devant un marchand de dango, comme un clin d’œil à ce qui m’a conduite au Japon, le drama « Hana Hyori dango »…

P1140405.jpg

Je traverse la gare de Kyoto, où se dresse (déjà ! nous sommes le 30 novembre !)) un immense sapin de Noël :

P1140407.jpg

Je suis toujours fascinée par la capacités des Japonais à mettre des plantes et de la verdure dans le moindre recoin de porte devant les maisons :

P1140408.jpg

P1140409.jpg

P1140410.jpg

La nuit venue, nous rendons au rendez-vous pour la soirée avec une geisha ! La prochaine fois !

P1140413.jpg

Commentaires

  • Oh je ne connaissais pas ce jardin ! Pourtant j'ai visité le temple et on logeait juste à côté dans le quartier... Je suis déçue car il a l'air super mignon ! Merci pour les photos, ça donne bien envie :)
    Hâte de lire ton prochain article !
    Bises
    Ju

  • Merci pour ton commentaire ! J'ai découvert le jardin dans mon guide quand je cherchais un temple à visiter proche de mon hôtel, car je ne voulais plus prendre ni bus ni train, je voulais aller à pied ! Et c'était un endroit si paisible, il n'y avait pratiquement personne et il faisait si beau ce jour-là ! J'ai découvert un sanctuaire, comme ça, en me baladant, à Tokyo, tout près de la Sky tree, et là c'était le côté populaire du jardin (gens du quartier venus passer un moment, enfants qui jouaient...) qui m'avait vraiment plu ! C'est ce que j'ai adoré faire, au Japon, me balader seule un peu au hasard ! Merci de ton intérêt, en tous cas ! bisous

  • J'adore ta promenade, mais que d'eau, que d'eau ! heureusement la plupart des étangs sont peuplés de poissons et sans doute ceux-ci dévorent les larves de moustiques ^^ (je suis terre à terre, c'est que nous sommes envahis de nouveau) pourtant le printemps vient seulement de commencer et l'eau, même si le ruisseau est à côté de la maison circule, donc nous devrions être à l'abri de cette engeance ^^ !

    J'attends avec impatience la suite, avec les geishas (mode je trépigne)

    Françoise

  • Je n'ai jamais eu l'impression qu'il y avait des moustiques dans les jardins que j'ai visités, où pourtant il y a toujours des étangs et des ruisseaux ! Mais peut-être n'y étais-je pas à la "bonne" saison, celle où ils sévissent ! ^^Oui, l'eau est très présente dans les lieux consacrés au bouddhisme, tout temple doit obligatoirement avoir au moins une porte qui franchit un cours d'eau, j'ai appris ça en Corée ! Merci pour ton commentaire, Françoise, mais pour la geisha, n'en attend pas trop, c'était très simple ! ^_^

Écrire un commentaire

Optionnel