Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Misaeng, ou la vie d'une grande entreprise vue au niveau des éléments les plus exploités : les stagiaires, intérimaires.

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

La vie en entreprise, ça ne rigole pas tous les jours, mais ce n'est pas toujours triste pour autant !

 

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Misaeng

Profile
Drama: Misaeng: Incomplete Life
Revised romanization: Misaeng
Hangul: 미생
Director: Kim Won-Suk (Arthdal chronicle, My mister, Signal, SKKS de belles références pour moi !)
Writer: Yoon Tae-Ho (original comic), Jung Yoon-Jung Arang et le magistrat
Network: tvN
Episodes: 20
Release Date: October 17 - December 20, 2014
Runtime: Fri & Sat 20:30
Genre: Office
Language: Korean
Country: South Korea

Netflix

Viki

Distribution :
Les Quatre Nouveaux :

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Im Si Wan (Jang Geu Rae) vu dans Strangers from hell, Reply 97

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Kang So Ra (An Young Yi) vue dans The beauty inside, Revolutionary love, My Lawyer Mr Jo, Doctor Stranger,

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Kang Ha Neul (Jang Baek Ki) vu dans When the camellia blooms, Moon lovers…

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Byun Yo Han (Han Seok Yul) vu dans Six flying dragons (Lee Bang Ji ) Mr Sunshine,

L’équipe de ventes :

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Lee Sung Min (Oh Sang Sik) vu dans les films The Good, the Bad and the Weird, Marathon, et les dramas Memory, The king 2 hearts, Brain, My princess, Pasta, …

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Kim Dae Myung (Kim Dong Sik) vu dans Hospital playlist (n’a fait que 3 dramas mais pas mal de films)

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Park Hae Joon (Cheon Kwan Woong) vu dans My mister, Doctor Stranger…

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Kim Hee Won (Park Jong Sik)vu dans My love from the stars, Gu family book, …

Autres :

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Jung Hee Tae (Jung Hee Seok) vu dans Mystic pop-up bar, Confession, Life, Mr Sunshine, Falsify, Beautiful mind,

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Jun Suk Ho (Ha Sung Joon) vu dans Hyena, Kingdom 1 et 2, Chocolate, Life on Mars, Live, Strong woman Bo Dong So…

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Oh Min Suk(Kang Hae Joon) vu dans Rain or shine, Kill me, Heal me, Gunman in Joseon, God’s gift : 14 days, Nine : 9 times time travel,

Drama, entreprise, baduk, intérimaire, commerce,

Tae In Ho(Sung Jun Sik) vu dans Stranger 1 et 2, Mystic Pop-up bar, Life, Rain or Shine, Man to Man, Romantic doctor, Descendants of the sun…


Synopsis :


Jang Geu Rae a 26 ans, mais ne vit que de petits boulots, car il a quitté le lycée avant le diplôme pour se consacrer au baduk (jeu de Go coréen) pour lequel il semblait extrêmement doué.

Malheureusement, l’obligation de travailler sans pouvoir vraiment s’y consacrer l’empêche de devenir professionnel. Il arrête donc, et se replie sur lui-même, allant de ses petits boulots à l’appartement de sa mère veuve où il vit.

Sur recommandation (grâce au Go) il est engagé comme intérimaire dans une grosse boîte d’import-export, One International… On va la suivre pendant deux ans et découvrir le  mécanisme profond du fonctionnement de l’entreprise coréenne et des conditions de travail des Coréens !

 

Ce que j’en ai pensé (Déjà vu deux fois ! )

En coréen, « Misaeng » se traduit à peu près par « vie incomplète », et par suite  « naissance ». Le terme est utilisé dans le Baduk, jeu de stratégie coréen proche du Go, pour désigner les pions prêts à entrer en jeu et dont le destin n’est donc pas encore déterminé. Un peu comme Jang Geu Rae (Im Siwan).(StellarsSisters)

Dès son arrivée, il porte l’étiquette infamante de « pistonné » et cela entraînera pas mal de déboires dans ses débuts.
Personnellement j’ai adoré ce drama, mais si vous cherchez la romance, l’amour et les histoires habituelles de chaebols et de leurs fils bons à rien, ou leurs filles pimbêches fans de shopping de luxe, ce n’est pas là qu’il faut aller !
Par contre si vous aimez la Corée telle qu’elle est, avec son bon et son moins bon, et que vous avez envie de savoir ce que signifie vraiment être « salary man » là-bas, allez-y, foncez !!


Jang Geu Rea va être assigné au départements des ventes, section 3, et son chef (Oh Sang Sik) l’accueille très mal (il déteste tout ce qui ressemble au favoritisme). La situation est dure pour Geu Rae, mais assez rapidement, il va comprendre que la vie en entreprise peut être considérée comme une gigantesque partie de jeu de Go (jeu de stratégies par excellence) et son expérience va lui permettre non seulement de s’intégrer mais d’avoir une vue totalement neuve sur son travail…

Il n’est pas seul, il fait partie d’un groupe de 4 mais les 3 autres ont suivi le parcours classique, lycée, université, et ils sont stagiaires avec l’espoir de devenir permanent à la fin des deux ans de contrats. Les relations qui vont se créer entre les 4, et en particulier celles des 3 diplômés par rapport à Geu Rea sont très bien exploitées et écrites, chacun réagissant d’une façon différente.

Ce qui est passionnant dans ce drama c’est la mise sous microscope d’un univers fermé : l’entreprise, mais au niveau le plus bas, celui des intérimaires, et leur statut bien spécial. La Corée est pays de classes, celle de l’âge, celle de la fortune, celle de la famille, et il y en a sûrement d’autres et là elles se superposent et s’ajoutent sans oublier la conviction des Coréens que les Coréennes leur sont forcément inférieures au travail ! Ici le statut est fondamental et le harcèlement moral est un des piliers de ce drama qui prend hardiment le parti des victimes. C'est par là que nous sommes en territoire fondamentalement corée, qui se diférencie du monde de l'entreprise français.

On peut comprendre aisément pourquoi le webcomic d’abord puis le drama ensuite ont eu un très gros succès en Corée, particulièrement chez les trentenaires salariés !! C’est leur vie, leurs histoires, leurs problèmes qui sont exposés ici.
Mais n’imaginez pas du tout qu’on s’y ennuie ! Il y a beaucoup de scènes intenses, ou drôles, ou touchantes, ou émouvantes, jusqu’à être bouleversantes et une fin totalement inattendue, se démarquant totalement du reste du drama, dans un feu d’article de beauté et de couleurs, ayant été tournée en extérieur en Jordanie, avec de l’humour et un bel optimisme !!
L’interprétation est exemplaire de justesse, de finesse et d’humanité ! Difficile de se souvenir qu’en fait il y a caméras et techniciens autour ! Je connaissais déjà Lee Sung Min pour sa magnifique prestation dans « Memory » et j’ai découvert le jeu tout en finesse et intelligence d’Im Siwan que j’aimerais bien voir dans autre chose ! Ce n’est pas si souvent que les idols se trouvent être des acteurs talentueux !

L’OST est excellente, compliment que je fais rarement !

Je l’ai déjà vu et revu, et je suis sûre d’y revenir encore !!

Écrire un commentaire

Optionnel