Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hôtel de Luna, lieu entre deux mondes où se croisent vivants et morts, pour notre plus grand plaisir.

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Cet hôtel ne reçoit que des fantômes, en transit avant le grand départ, et son rôle est de les aider à accepter leur sort et à partir sereinement.

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Hotel del luna

Profile
Hotel Del Luna
Hotel Delluna
호텔 델루나
Directeur Oh Choong Hwan : While you are sleeping, My love from the star
Scénaristes : Hong Jun Reun, Hong Mi Ran : Du très mauvais (Big, My girlfriend is a Gumiho) du bon (Master’s sun, Greatest love, You’re beautiful) du très bon (Korean odyssey, Hong Gil Gong…)
Network : tvN
Episodes : 16
July 13 - September 1, 2019
Sat. & Sun. 21:00
Korean
South Korea
Viki (mais je l’ai vu en anglais, j’ai préféré être débarrassée des paroles envahissantes des nombreuses chansons)

Distribution :

Les immortels :

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

IU(Jang Man Wol) la propriétaire de l’hôtel, vue dans Moon lovers, et surtout dans My mister

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Seo Yi Sook (divinité Ma Go ) vue dans Rebel, Six flying dragons, Heart to heart, You’re all surrounded, Empress Ki,

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Kang Hong Suk (L’Ange de la mort) vu dans Doctor prisoner, Chicago typewriter…

 

Les fantômes qui travaillent dans l’hôtel :

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Shin Jung Keun (Kim Sun Bi, le barman) vu dans Pinocchio, City hall, mais a fait beaucoup de films (Tunnel Masquerade, Blades of blood, le Roi et le Clown…

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Bae Hae Sun (Choi Seo Hee, gouvernante de l’hôtel ), vue dans While you were sleeping, Falsify, Jealousy incarnate, Yongpal…

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

P.O( Ko Choeng Myung réceptionniste de l’hôtel). vu dans rien, membre du Boy’sband Block B

Les humains

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Yeo Jin Goo (Ku Chan Sung, le manager humain )On l’a beaucoup vu dans les dramas où il jouait le rôle principal jeune : Il-Jimae, Tazza, Warrior Bae Dong Soo, Tree with deep roots, Moon embracing the sun, et adulte je ne l’ai vu que dans The crowned clown, mais il en a fait d’autres et il a déjà une belle filmo à 22 ans ! )

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Cho Hyun Chul (Sanchez) pas vu ailleurs

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Park Yoo Na (Lee Mi Ra) vue dans Stranger, Six flying dragons…

drama,fantastique,fantômes,passage,amour

Kang Mi Na (Kim Yu Na) pas vue ailleurs

Puis tout une troupe de « guest » parmi lesquels Lee Jun Ki et Ho Ji Oh qui passent au fil des fantômes invités de l’hôtel.

L’histoire :

Sous Goreyo, la divinité Ma Go a enfermé l’âme de Man Weol dans un arbre, l’arbre de la Lune, la condamnant à tenir l’Hôtel de la Lune en punition de ses nombreux péchés. Cet hôtel ne reçoit que des fantômes, en transit avant le grand départ, et son rôle est de les aider à accepter leur sort et à partir sereinement. Ma Go lui a toujours adjoint un directeur humain, et au cours des 1300 années écoulées, elle en a connu 98. Ma Go lui envoie le 99ème, Koo Chan Sung qu’elle a choisi parce qu’elle sait qu’il va aider Man Wol à accéder au droit de partir…Comme il se doit il va tomber amoureux d’elle, et elle… ce n’est pas si simple !! Pour la suite, c’est à vous d'y aller voir !

Ce que j’en pense :

J’ai beaucoup aimé ce drama, et si au début je trouvais que la réalisation aimait trop les temps de pause, au fil de l’histoire cette lenteur se trouve en accord avec l’atmosphère onirique et fantasmagorique du drama.

L’avantage, c’est qu’on ne craint pas que les personnages meurent à la fin, vu que c’est déjà fait pour la plupart !

L’idée d’un « entre-deux » où les morts font une sorte de mise au point sur leur vie avant de prendre le grand départ, n’est pas neuve, et elle est enracinée dans la croyance bouddhiste qui veut que l’âme reste au monde 49 jours avant de partir. L’originalité, c’est la formule hôtelière.

Du coup le drama est émaillé de diverses histoires individuelles qui s’ajoutent sur la toile de fond du fil rouge : la relation entre la propriétaire de l’hôtel et l’humain qui en est le directeur.

On peut voir trois parties dans le drama : l’arrivée et l’acclimatation de Cha Seong à qui on a conféré le pouvoir de voir les fantômes et il faut quand même s’y faire ! Puis les histoires des invités, avec le développement de celle de Man Weol, et en troisième partie l’histoire personnelle des trois assistants principaux qui va se régler au fil des départs d’une façon à la fois drôle et émouvante !

Oui, drôle, car il y a beaucoup d’humour dans les échanges entre les personnages, les dialogues sont bien écrits, créant des ruptures rigolotes entre les rapports fantômes/humains et le rapport collègues de travail ! L’ami de Chan Sung, Sanchez, qui se trouve par la force des choses impliqué là-dedans, apporte quelques scènes tout à fait amusantes.

Le personnage de Man Weol évolue au contact de l’humain envoyé par la/les divinité(s) Ma Go et retrouve une humanité que son histoire personnelle assez terrible lui avait fait perdre.

Alors oui, il y a quelques fantômes effrayants, essentiellement dans la première partie, mais d’abord ce ne sont que des comédiens(bien) maquillés, puis au fur et à mesure de l’histoire leur aspect s’atténue, en même temps que Chan Sung s’habitue à eux, puis prend son travail au sérieux, et à la fin on les aime tous bien !

Il y a beaucoup de chansons, mais curieusement ça ne m’a pas gênée, dans la mesure où les paroles ne paraissent pas dans les sous-titres anglais, et où les mélodies contribuent à donner une atmosphère irréelle à l’histoire. Elles sont bien adaptées et pas tonitruantes !
 

Je me suis demandé tout le temps comment ça allait finir, eh bien, dans la parfaite logique d’une histoire qui n'a que sa propre logique ! La fin est un peu trop étirée à mon goût, au lieu d’1 h 33 l’épisode n’aurait fait qu’une heure 10 ou 15 ça aurait été parfait ! C’est le défaut majeur, à mon avis : chaque épisode fait largement plus d’une heure, et quelques fois 1 h 30 !

Un grand compliment aux acteurs, vraiment excellents, particulièrement IU, qui, après m’avoir beaucoup déçue dans Moon Lovers (mais la faute sans doute au réalisateur) m’a bluffée dans My Mister et m’a conquise ici, dans le rôle de cette très jeune femme (éternellement jeune) légèrement caractérielle, capricieuse et pourtant profondément blessée. Yeo Jin Goo est parfait, sa jeunesse lui donne la fraîcheur et la naïveté du personnage, tout au moins au début, puis ensuite il sait trouver la maturité qui lui permettra d’assumer avec lucidité et courage la situation que lui impose Ma Go. Excellente Seo Yi Sook, dans le rôle multiple de la divinité Ma Go !! Chacune de ses incarnations est excellente et juste !

Au total, il faut se laisser prendre à cette histoire où le fantastique, et le merveilleux se mêlent à la réalité dans un univers qui, au fond, serait bien consolant s’il existait !

Commentaires

  • Je n'étais pas attirée par ce drama... du coup je le mets dans ma liste ! Merci Marie-Hélène !

  • Je l'ai bien aimé, surtout parce que l'environnement est spécial et pourtant très attachant... merci pour ton commentaire !

Écrire un commentaire

Optionnel