Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

The Guest, premier drama d'horreur.

drama, guest, horreur

Un drama d'horreur ?? Pourquoi pas !

Profile :

   Director: Kim Hong-Sun(Black, Voice, Warrior Bae Dong So…)
   Writer: Seo Jae-Won, Kwon So-Ra (rien que je connaisse…)
   Network: OCN
   Episodes: 16
   Release Date: September 12 - November 1, 2018
    Langue Coréenne
 Corée du Sud
Vu sur Netflix


Distribution

Kim Dong Wook : Hyun Hwa Pyung (petit rôle dans coffee prince et pas mal de films, belle découverte pour moi )

drama, guest, horreur

Kim Jae Wook : Choi Woon ou Mateo ( Coffee prince, Voice, Marry me, Mary…)
drama, guest, horreur

Jung Eun Chae : Kang Kil Young (c’est une belle découverte, très intéressante ! )

drama, guest, horreur


Lee Wong Jong : YukWhang (vu très souvent : Strongest delivery man, Falsify, Uncontrolably found, etc, etc)

drama, guest, horreur

 Park Ho San : Détective Go ( vu dans My mister, lawless Layer, Prison playbook, Defendant, …)

drama, guest, horreur


 


Synopsis :

Hyun Hwa Pyung appartient à une lignée de chaman et possède un don de voyance. Mateo est un prêtre exorciste, dont le frère bien plus âgé, exorciste lui-même, a disparu dans des conditions tragiques après avoir assassiné sa famille, et une policière. Kang Kil Young est une policière assez marginale dont la mère a été assassinée, ce qui est la raison de son entrée dans la police. Ce sont les trois personnages principaux de l’histoire, avec YukWhang, lui-même chaman et ami de Hwah Pyung, et le détective Go, supérieur de de Kil Young, plutôt son protecteur en fait.
Ces 5 personnes vont se retrouver pour pourchasser un démon épouvantable qui possède les gens et les force à tuer…

Mon avis :
Bon, Il apparaît tout de suite que nous évoluons entièrement dans le domaine de la possession démoniaque et de tous ses attributs, soit des scènes plutôt gores (surtout les deux premiers épisodes) et assez violentes. 

En général je ne m’intéresse pas vraiment à ce genre-là, sauf que là il semble que ce soit le premier drama d’horreur, alors qu’il y a déjà nombre de films de cette catégorie et j’étais curieuse de voir ça,  d’autant que le gore, la possession démoniaque et tout ce qui s’en suit me laissent plutôt froide et ne me donnent ni cauchemars ni attirance particulière, parce qu’en général je trouve ça aussi ennuyeux que les histoires de sexe : répétitif, sans originalité et mal joué !  
Sauf que … Sauf que là ce n’est pas le cas !

D’abord les scènes de possession ne sont utilisées qu’à bon escient, elles sont bien faites (pour le genre, hein ? ) et surtout l’intérêt du drama est dans la rencontre de trois personnages très différents, dont le seul lien est un destin tragique, ce qui les dresse les uns contre les autres au début…
La recherche et la poursuite en vue de l’élimination du démon se rapporte à la recherche et l’arrestation d’un horrible meurtrier, ce sont les moyens qui changent et le recours au spirituel qui sort de l’ordinaire. Cette tension et l’approfondissement psychologique des personnages donne au drama un intérêt certain, une grande force et une belle originalité, si on supporte les scènes disons… pénibles !  
Les acteurs sont très bons,  parce que rendre crédible ce qu’ils incarnent n’est pas à la portée de tous, et surtout le jeune voyant Hwa Pyung et la policière Kil Young, sans oublier Mateo aussi très bien, ni les seconds rôles, l’ami chaman et le détective Go, vraiment remarquables !

Je relève encore une fois une héroïne sans mièvrerie, très simple et naturelle, paraissant sortie de la vraie vie. Je crois que les Coréens ont compris que même dans les dramas une policière ne court pas dans la rue en mini jupe et talons de 12 cm avec un maquillage qui aurait demandé une heure !!
La fin est très belle, bien que la scène dans la mer qui la précède soit un poil trop longue, même si très puissante, mais elle m’a convenu parfaitement, dans le droit fil de la logique de l’histoire.  

De plus j’ai beaucoup aimé les quelques lignes d’explication des scénaristes concernant le pourquoi du choix de cette histoire improbable !  
Il y a deux chansons, très discrètes, bien placées, et à part ça une Bande son de circonstance, vu les scènes d’angoisse supposées !  
Mon souci : l’obsession du réalisateur (déjà soulignée dans Voice) pour la couleur rouge et verte des éclairages de scènes « angoissantes » comme s’il voulait être sûr qu’on a compris !  Mais on s’y fait et le reste m’a vraiment plu !
Je le conseille pour les cœurs (et estomacs) bien accrochés !

Écrire un commentaire

Optionnel