Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le château du Héron blanc : Himeji

Comme le grand torii de Miyajima, Himeji est l’un des monuments les plus visités du Japon. Et je rêvais vraiment d’y aller, de le voir « en vrai » De plus, comme je m’intéresse à l’histoire du Japon, je sais que le donjon actuel fut construit par Kuroda Yoshitaka ( Kuroda Kanbe), le stratège de Nobunaga, puis de Hideyoshi Toyotomi, puis Tokugawa Ieyasu dont j’ai suivi la biographie grâce au beau taïga « Gunshi Kanbe »

Himeji

Un peu d’Histoire : (merci Wikipedia !)
 1346, Akamatsu Sadanori prévoit de construire un château à la base du mont Himeji.
 Après 1477 les Akamatsu reprirent le dessus après la guerre d'Ōnin et Akamatsu Masanori y ajoute deux enceintes.

En 1580, Toyotomi Hideyoshi prit le contrôle du château et Kuroda Yoshitaka construisit une tour de trois étages : l'actuel donjon.

Himeji

À la suite de la bataille de Sekigahara en 1601, Ieyasu Tokugawa accorda le château de Himeji à Ikeda Terumasa son gendre. En 1609 le donjon de quatre étages est achevé puis en 1618 Tadamasa Honda fait élever les bâtiments de l'enceinte ouest.

Himeji fut l'un des derniers repaires des tozama daimyō à la fin de la période Edo. En 1868, le nouveau gouvernement japonais envoya l'armée Okayama, sous le commandement du descendant d'Ikeda Terumasa, pour déloger ses derniers occupants.

Quand le système des han fut aboli en 1871, le château de Himeji fut vendu aux enchères. Le prix d'achat fut de 23 yens et 50 sens. Cependant, le coût de son démantèlement se trouva être prohibitif et il fut finalement abandonné.(Heureusement !!! )

Le 10e Régiment d'infanterie occupa le château de Himeji en 1874 et le ministère de la Guerre en prit le contrôle en 1879. La tour principale fut rénovée en 1910, utilisant 90 000 yens de fonds publics.

Himeji a été bombardé en 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Bien qu'une école à proximité ait été totalement détruite par les flammes, le château a survécu, presque entièrement intact, à l'exception de quelques impacts.

De grands travaux de rénovation ont été effectués d'avril 2010 à mars 20151. Il n'était pas possible de visiter le bâtiment principal, le donjon,  Seuls les chemins l'entourant ainsi que le grand parc au pied du château restaient ouverts au public. Les échafaudages qui empêchaient de voir le bâtiment principal ont été enlevés le 14 janvier 2014 et le château est de nouveau ouvert au public depuis le 27 mars 2015. (Juste pour que je puisse le voir ! )

Himeji

Himeji

Himeji

Le château de Himeji est le plus grand château du Japon. Il est l'archétype du château japonais de par la présence de défenses et d'élément architecturaux caractéristiques. Ses murs incurvés sont parfois comparés de par leurs formes à des éventails. En réalité, cette forme n'a pas de vocation esthétique mais permet une très grande solidité du mur, fabriqué en pierre et en bois. Les sceaux de nombreuses familles féodales installées dans l'ensemble du château témoignent de la présence des différents daimyō tout au long de l'histoire.
Le château est constitué d'un total de 83 bâtiments tels que des entrepôts, des portes, et des tourelles. Sur ces 83 bâtiments, 74 sont désignés en tant que bien culturel important: 11 couloirs, 16 tourelles, 15 portes et 32 murs dont le plus grand atteint une hauteur de 26 m.

Himeji

Himeji

Himeji

Les cerisiers ne sont plus que des squelettes, avec quelques feuilles rouges tremblantes, mais les
gingko par ci par là sont superbes :

Himeji

Himeji

Himeji

Himeji

Le donjon d'une hauteur de 46,4 m, soit 92 m au-dessus du niveau de la mer, est situé au centre du château. Trois tours plus petites y sont accolées et forment un ensemble.
. Bien que de l'extérieur, le donjon ne semble comporter que cinq étages, il en comporte six. En effet, l'avant-dernier étage ainsi que celui situé en dessous ne semblent en former qu'un. Le donjon repose sur des fondations de 385 m2, comprenant des installations inédites comme des toilettes et une cuisine comprenant un égouttoir.

Le donjon est basé sur deux piliers, un à l'Est et l'autre à l'Ouest.
Le premier étage  est recouvert par plus de 330 tatamis. Les murs sont recouverts par des râteliers permettant aux soldats de déposer leurs arquebuses et leurs lances. Il y a eu jusqu'à 280 armes à feu et 90 lances dans le château. Le deuxième étage a pratiquement la même superficie que le premier.

Himeji

Le troisième étage, et le quatrième étage, sont munis au Nord et au Sud de plateformes permettant de jeter des pierres. Des pièces permettant aux soldats de se cacher pour attaquer les assaillants du donjon par surprise sont également présentes.   Le sixième et dernier étage à une superficie de seulement 115 m2.

Himeji

Himeji

Himeji

Le temps était très gris, la lumière n’est pas très bonne et mes photos ne rendent pas justice à la blancheur éclatante du château sur un ciel bleu ! On voit très bien les glissières d’angle par lesquelles les soldats jetaient de l’huile bouillante, ou des pierres sur l’ennemi !

Himeji

Himeji

Himeji

Himeji

Himeji

A l’intérieur, la maquette du château et de la ville autour, sous l’ère Edo. Quand un daimyo faisait bâtir un château, le peuple venait s’installer autour, apportant commerces et industries, créant "la ville du château", tendance qui fut fortement encouragée par Toyotomi Ideyoshi.

Himeji

Alors, honnêtement, ça, je ne me souviens plus de ce que c’est !

Himeji

Un petit sanctuaire tout en haut, au dernier étage :

Himeji

Je dois avouer que je ne conseille pas du tout la visite de l’intérieur du donjon : il y a énormément de touristes, les escaliers (des échelles de meunier) de plus en plus raides, les plafonds plus bas, et finalement, si la vue est sympa, (à travers des vitres)elle ne mérite pas tous les efforts qu’elle demande ! Je regrette beaucoup de ne pas avoir choisi les jardins, qui sont paraît-il fort beaux !

Himeji

Himeji

Un Shashi-gawara, espèce de dauphin, dont la présence, incarnant l’eau, est censée protéger du feu !

Himeji

La mairie de la ville limite à 15.000 visiteurs maximum par jour l'accès au château, pour des raisons de sécurité et c’est déjà énorme ! En 2015, ce dernier a attiré 2,87 millions de visiteurs au total (dont moi, hé hé !! )

Himeji

.Mais la beauté extérieure du château m’a fascinée, et j’en garde un souvenir émerveillé, ainsi que de la superbe restauration !

 

Commentaires

  • C'était en 2015 ! que de beaux souvenirs avec ces photographies.

    L'architecture de ce château dégage une gracieuse harmonie et une sérénité étonnante, alors qu'en te lisant, j'apprends que c'était surtout pour se défendre qu'il avait été construit. J'imagine l'huile bouillante et les pierres... quelle horreur que la guerre !

    Le nombre de bâtiments 83, de couloirs 11, de tourelles 16, de portes 15, etc... m'a bien plu, serait-ce Lady Catherine de Bourgh qui a ordonné sa construction pour asseoir son autorité ^^ bref, tout est lié........ je suis vraiment influencé par certaines lectures.

    Les Ginkgo bilobas dans leur style d'or échevelés sont magnifiques. Merci pour ce reportage.

    Fée

Écrire un commentaire

Optionnel