Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pinocchio, syndrome fantaisiste, mais source de bonnes questions sur la vérité et le mensonge.

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

ne pas pouvoir dire le plus petit mensonge sans que le hoquet ne vous trahisse, ça oblige à vivre en se maintenant dans les sommets de l'honnêteté... Pas facile, non ?

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Profile
Drama: Pinocchio 
Revised romanization: Pinokio 
Hangul: 피노키오 
Director: Jo Soo-Won Doctor John, Gapdong, I can hear your voice…
Writer: Park Hye-Ryun While you were sleeping, Page turner, I can hear your voice, …
Network: SBS 
Episodes: 20 
Release Date: November 12, 2014 - January 15, 2015 
Runtime: Wed. & Thu. 21:55 
Language: Korean 
Country: South Korea 

Netflix

Viki

Dramapassion

Distribution

Personnages centraux :

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Lee Jong Suk(Choi Dalpo/ Ki Hae Myeong) vu dans Secret garden, While you were sleeping, I hear your voice, Romance is a bonus book, W: Two worlds appart, Doctor Stranger, Prosecutor princess… 

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Park Shin Hye (Choi In Ha) vue dans You’re beautiful, Température of love, Goong, Tree of heaven…

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Byun Hee Bong (le grand-père Choi) vu dans My girlfriend is a nine tailed fox, My girl, Trap…

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Shin Jeun Kung (le papa Choi) vu dans Hôtel del Luna, Mr Sunshine, Scent of Woman, City hall,… 

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Yoon Gyun Sang (Ki Jae Myeong) vu dans Rebel, Six flying dragons, Gapdong, Nokdu flower… 

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Kim Young Kang (Seo Beom Jo) Good doctor,…

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Kim Hee Sok (Park Ro Sa (mère de Beom Jo) vue dans plein de rôles de mère, dont I hear your voice, Hôtel king, My father is strange, Yeah, that’s how it is,  Robber, Hospital playlist…

Journalistes de MSC:

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Jin Kyung (Song Cha Ok) vue dans Dr Romantic 1 et 2, Woman in a suitcase, Uncotrollably fond, Oh my Venus, It’s OK this is love, Good doctor, Gu family book,

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Kim Kwang Kyu (Cap. Kim) vu dans beaucoup, dont S K K S, Scent of woman, Arang et le magistrat, The queenof office, I can hear your voice, Wharang, Rain or shine,  Lawless lawyer, Undateables, … 

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Kim Young Hoon (Lee Il Ju) vu dans Fated to love you, Yeah, that’s how it is, Beauty inside, Confession, Doctor John…

Journalistes de l'autre chaîne  :

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Lee Pil Mo (Cap. Hwang) vu dans rien d’autre… 

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Min Sung Wok (Jang Hyun Gyu) vu dans While you were sleeping, Nokdu flower, Come and hug me, A Korean odyssey, Two cops, Woman with a suitcase, Beautiful mind, Six flying dragons, Gapdong, Arang et le magistrat… 

Drama, jounaliste,mensonge,vérité,famille,tragédie,amour,

Kang Shin Il (Présentateur Lee) vu dans When the weather is fine, Doctor Prisoner, Mr Sunshine, Live, Man to Man, memory, My lawyer Mr Jo etc etc… 

Synopsis
Ki Hae Myong est le 2ème fils du chef pompier Ki…. et celui-ci disparaît au cours d’un incendie causant la mort de 9 autres pompiers… La journaliste  Song Cha Ok le présente comme responsable de la mort des autres, et l’opinion publique se tourne contre sa femme et ses deux fils… L’aîné disparaît, la mère désespérée décide de mourir avec son plus jeune fils… 

Choi In Ha présente le syndrome de Pinocchio : le hoquet au moindre mensonge… Elle est la fille de la journaliste Song de la chaîne MSC,  mais ses parents viennent de divorcer et elle part avec son père rejoindre son grand-père sur une petite île.  Quand ils arrivent, quelle n’est pas leur surprise : le grand-père leur présente un gamin de 10 ans, inconnu, comme étant son fils aîné Dal Po, mort en mer depuis 40 ans et qui serait revenu…  

Ce que j’en ai pensé

J’ai beaucoup aimé ce drama qui mêle adroitement plusieurs ficelles dramatiques : la tragédie de vies brisées, les relations familiales et leurs diversités,  le métier de journaliste et ses possibles dérives, la vengeance qui ne peut jamais remplacer la justice, et une très jolie romance fondée sur une enfance partagée… 

Le « syndrome de Pinocchio » ne figure ni dans le DSM ni dans aucune encyclopédie médicale. Lancée par le journaliste et bientôt sénateur André Pratte, la dénomination pour le « politicien menteur impénitent » a fait pourtant son bout de chemin.(Agence Science Presse, 30 mars 2016 Québec) https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2016/03/30/syndrome-pinocchio-autres-troubles

Cela a dû donner l’idée aux scénaristes de concrétiser les signes évidents de mensonge par un seul symptôme : le hoquet, et cette pauvre In Ah ne pourra jamais mentir sans aussitôt émettre un hoquet révélateur… Son rêve est de devenir journaliste, comme sa mère qu’elle vénère, mais on lui rétorque (sans rougir !) que c’est impossible car un journaliste doit pouvoir mentir ! Pourtant elle va devenir la caution publicitaire de vérité de sa chaîne grâce à cette particularité !

Son « oncle » et ami d’enfance Dal-Po veut lui aussi être journaliste mais pour se venger de la reporter Song !

Mis à part ces ressorts assez habituels (vengeance, ambition…) j’ai été vraiment intéressée par les différents liens familiaux qui nous sont présentés, ma préférence allant bien entendu à la famille adoptive de Dal Po, le grand-père soignant un deuil permanent par le sauvetage d’un enfant, son fils acceptant, pour lui faire plaisir et le ménager, de considérer le  gamin comme son grand-frère, le réel amour filial qui s’établit entre ces personnes démontrant que le lien du sang n’est pas forcément le meilleur.

Ceci est largement démontré par la relation de In Ah avec sa mère, amour filial entièrement à sens unique, presque jusqu’à la fin et aussi par la relation de Seo Beom Jo avec sa mère, la terrible Mme Park Ro Sa ! Là, il y a certes de l’amour, mais mal compris, et c’est le fils qui apprendra à sa mère comment elle s’est toujours trompée. Il y a aussi le lien entre Dal Po et son frère, qui lui n’a pas eu la chance de trouver la chaleur d’un foyer, et n’a vécu que dans la haine et la volonté de se venger, franchissant les ultimes limites dont on ne peut revenir. Son frère deviendra pourtant sa lumière et son guide. 

Il y a aussi le monde des journalistes des deux chaînes de télé, certains essayant de suivre la déontologie, d’autres ne se souciant que de l’audience… La côté drôle et humoristique du drama se trouve là, ainsi que dans les scènes familiales de Dal Po et In Ha. 
La romance et très convenue, et s’il n’y avait qu’elle, ce serait un drama parfaitement insipide, heureusement que toute une trame d’autres intrigues tisse une belle tapisserie haute en couleur, pleine de rebondissements, d’émotions, de suspens et de charme. 

Les acteurs sont tous excellents chacun dans leur registre,  parfaitement menés par le couple vedette Lee Jong Suk et Park Shin Hye. Lui est toujours très bon dans ce genre de personnage, adulte dont l’adolescence n’est pas loin, qu’il interprète avec beaucoup de naturel et de sincérité, le réalisateur sait jouer de sa morphologie longiligne particulière.

Park Shin Hye est très bien, très juste, très émouvante quand il le faut et semble parfaitement  naturelle dans son syndrome fantaisiste. 

Drama déjà bien connu, déjà très apprécié en général, et que je recommande à voir, ou à revoir ! 

Écrire un commentaire

Optionnel