Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Crisis, où il apparaît qu'il est vain de croire à un monde meilleur...

Drama,police, terrorisme, cynisme, désillusion

Ils croyaient avoir tout vu, mais ils avaient encore à en apprendre sur le cynisme et la raison d'état...

Drama,police, terrorisme, cynisme, désillusion

Profile
Drama: Crisis: Special Security Squad (English title) / Crisis: Public Security Mobile Investigation Unit Special Investigation Team (literal title) 
Romaji: Crisis Koan Kido Sosatai Tokusohan 
Japanese: CRISIS 公安機動捜査隊特捜班 
Director: Kosuke Suzuki, Keiichiro Shiraki 
Writer: Kazuki Kaneshiro 
Network: Fuji TV, KTV 
Episodes: 10 
Release Date: April 11 - June 13, 2017 
Runtime: Tuesday 21:00-21:54 
TV Ratings: 10.6% 
Language: Japanese 
Country: Japan 

Pas de plateforme à ma connaissance.

Distribution

Drama,police, terrorisme, cynisme, désillusion

Oguri Shun (Inami Akira) vu dans  les films Le voisin N°13, Gintama, Lupinn 3, Nobunaga concerto, Le bûcheron et la pluie,  Crown zéro 1 et 2 , Azumi 1 et 2 et les dramas GTO, Ikebukuro West gate park, Summer snow, Gokusen, Stand up !, Densha otoko, HYD, Hana Kimi, Binbo dansai, Smile, Tokyo dogs, Dr Dolittle, Arakawa under the bridge, Rich man, poor woman, Yea sakura, Woman, Border, Nobunaga concerto, Ouroboros, …..

Drama,police, terrorisme, cynisme, désillusion

Nishijima Hidetoshi(Tamaru Saburo) vu dans le film Strawberry night, Maison de Himiko, Dolls, et les dramas Yae no sakura, Strawberry night…

Drama,police, terrorisme, cynisme, désillusion

Tanaka Tetsushi(Yoshinaga Mitsunari) vu dans le film Hana lori mo nano, Strawberry night, et les dramas Last friends, Bloody monday, Sunao ni narenakute, Atami no sousakan, Gunchi Kanbe, …

Drama,police, terrorisme, cynisme, désillusion


Nomaguchi Toru (Kashii Yusuke) vu dans Bloody monday, BOSS 2, Lucky seven, Going my home, Ando LLoyd, Border, Kodoku no Gurue 4, I’m home...

Drama,police, terrorisme, cynisme, désillusion

Araki Yuko(Oyama Rei) vue dans Code blue saison 3…

Drama,police, terrorisme, cynisme, désillusion

Nagatsuka Kyozo(Kaji Daiki) vu dans Kimi wa petto, Tsuki no koïbito, …

Synopsis

Trois hommes une femme, recrutés pour créer une unité spéciale, dédiée à régler tout problème qui mettrait le Gouvernement (et par là la paix du pays) en danger. On sent très vite que leur passé est lourd, qu’ils sont pas mal cabossés… Au début, un épisode donne une enquête, puis peu à peu se dessine la trame d’une organisation terroriste assez insaisissable, qui semble vouloir « sauver le pays » en bouleversant totalement les structures politiques.

Ce que j’en ai pensé

Rien de bien original, on a déjà vu ça, mais là nous sommes dans le Japon, c’est à dire un style précis et rapide, c’est minimaliste, on ne devine le passé des personnages que par des flash-backs brefs, des allusions courtes. L'action est rapide. C’est un drama noir, mais pas noir flamboyant, non, noir de la grisaille de l’espoir disparu, de l’impuissance qui étouffe. 
Les combats sont rudes, extrêmement bine filmés mais rien d’esthétique, pas d’envol de jupes de soie, ou de bonds prodigieux ou coup de pied retourné, non, c’est du corps à corps, extrêmement réaliste et brutal, sans effusion de sang, pourtant ! L’intérêt majeur de la série, c’est de voir évoluer les personnages, chacun avec son propre caractère, les questions qu’ils finissent par se poser, la conscience qu’ils ne sont que des fusibles qu’on peut faire sauter à tout moment… La fin, que je trouve à la fois frustrante et remarquable nous laisse un goût de cendre, elle montre le cynisme total des puissants, et laisse entendre que les quatre ne vont pas en rester là, sachant parfaitement que ce sera un combat sans espoir.
En bref, je l’ai beaucoup aimé,  c’était parfaitement interprété par tous (il y a très peu de personnages en fait,) avec un jeu très sobre, et les quatre sont excellents surtout Oguri Shun, et Nishijima Hidetoshi, dont j’aime particulièrement l’air de cocker triste depuis « Strawberry night »
10 épisodes de 45 minutes, et il ne manque rien, tout est dit, suggéré, ressenti…
ça m’a donné très envie de revoir du Japonais… 

Écrire un commentaire

Optionnel