Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revolutionary love, pas vraiment révolutionnaire, où l'amour ouvre les yeux d'un riche héritier sur la dure réalité.

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

La plongée involontaire mais fructueuse d'un riche héritier dans le grand bain de la Vraie Vie !

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Profile
Drama: Revolutionary Love / Byun Hyuk's Love
Revised romanization: Byunhyukui Sarang
Hangul: 변혁의 사랑
Director: Song Hyun-Wook vu The beauty inside, Brain,
Writer: Joo Hyun Rien
Network: tvN
Episodes: 16
Release Date: October 14 - December 3, 2017
Runtime: Sat. & Sun. 21:00
Language: Korean
Country: South Korea

Netflix

Viki

Distribution

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Choi Si Won (Byun Hyuk) membre de Super-Junior, vu dans rien par moi

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Kang So Ra (Baek Jun) vue dans My lawyer Mr Joe, Misaeng, Doctor Stranger, …

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Gong Myung (Kwon Je Hun) vu dans le film « Extreme job » et pas de dramas pour moi…

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Lee Jae Yoon (Byun Woo Sung) vu dans Watcher, The beauty inside (himself), Heart to heart, Heartless city, Phantom, …

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Choi Jae Sung (Byun Kang Su) vu dans Time between dog and wolf (je l’ai reconnu de suite !)
Gunman in Joseon,

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Kyeon Mi Ri (Jung Yeo Jin) vue dans Beautiful gong Shimm, Rooftop prince,

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Hwang Young He(mère de Baek Jun) vue dans Hospital playlist, When the camelia blomms, Hotel des Luna, Nokdu flower, The last empress, While you were sleeping, Chief Kim, Beethoven virus…

drama,fils,rivalité,réforme, amitié, amour

Song Young Kyu (Min Sang Ho) vu dans le film « extreme job » et dans les drames Hyena, Tell me what you saw, Come and hug me, Temperature of love, Hwarang, Remember, Reply 88, Misaeng, All surrounded, Gu family book, …

Synopsis

Il était une fois un chaebol qui avait deux fils (et accessoirement, très accessoirement, une fille..)

L’aîné, sérieux, (accessoirement grand, beau et très costaud, ce qui ne fait pas de mal même si ça ne change rien à l’histoire) le second, enfant gâté, bon à rien, suscitant scandale sur scandale (accessoirement grand, costaud et beau aussi, mais là ça sert à quelque chose)

Il y a aussi un chauffeur, esclave volontaire du chaebol, et son fils, qui, en échange d’une promesse de carrière, est essentiellement chargé de passer nettoyer derrière le plus jeune (accessoirement plutôt très mignon,  ils se connaissent depuis l’enfance, et ça c’est très utile à l’histoire ! )

Parallèlement il y a une jeune héroïne qui se refuse absolument, malgré de très bonnes études, à faire autre chose que de petits boulots, quitte à en faire 5 par jour (accessoirement, elle est jolie, très intelligente, a un grand cœur et son franc parler, très utile aussi à l’histoire) et bien sûr, comme toutes ces héroïnes-là, elle vit dans un studio sur un toit avec une vue époustouflante sur Séoul…

Le fils pénible va rencontrer la jeune et belle héroïne, et il va en tomber raide dingue (accessoirement, on ne s’y attendait vraiment pas !!!) Et du coup il va apprendre à réfléchir, se trouver un cœur, ouvrir les yeux sur le monde des inférieurs et découvrir que les couennes de porc grillées sont excellentes… Et il va décider de transformer l’entreprise…

Ce que j’en ai pensé

La trame est absolument sans surprise, mais par contre le traitement de l’histoire, sur un un ton burlesque et très drôle, m’a beaucoup plu !!

Je me suis dit « super ! une histoire usée traitée de façon originale ça va changer ! » Je vous passe toutes les situations de quiproquos et de malentendus qui rendent la première moitié du drama très amusante, pétaradante et sans répit ! Elle  et m’a donné vraiment envie de voir la suite, sauf…

Sauf qu’à la moitié, au moment où le fils indigne décide de devenir le Réformateur du Système Capitaliste Coréen, ça retombe dans le déroulement classique des luttes de pouvoir au sein d’une entreprise entre deux frères ennemis…

Ce qui sauve la fin du drama, c’est qu’on tombe encore de temps en temps sur des scènes très drôles et que le personnage central, malgré son virage vers la vertu, continue à susciter des moments où on rigole bien.

Ce qui sauve aussi le drama, ce sont les dialogues bien écrits, les personnages assez caricaturaux mais seulement ce qu’il faut : la fille qui ne veut pas faire carrière, la mère du riche héritier touchante de gentillesse et de naïveté, et bien sûr le fils indigne qui découvre la vraie vie !

De plus il y a une très jolie bromance entre le fils indigne et le fils du chauffeur, classique (le chien de garde déteste cordialement le fils de riche à qui il est attaché malgré lui, puis, ils finiront amis pour la vie ! C’est sans surprise, mais bien agréable quand même ! ) et je ne résiste pas à la bromance !

Celui qui fait marcher la machine, c’est Choi Si Won, que je découvre ici, et qui a un évident talent de clown, un enthousiasme qui fait passer le côté caricatural du personnage, une sincérité et une certaine naïveté qui entraîne le spectateur un peu malgré lui.

Je ne le connaissais pas, j’ai découvert qu’il appartenait à un boys band célèbre, et qu’en général ils ont une image de héros romantiques à préserver, et je trouve assez bien qu’il n’hésite pas à casser son image pour incarner un garçon que son absence de réelle éducation a rendu assez stupide ! En parlant d’éducation, je supporte de moins en moins la façon dont les Coréens admettent la violence brutale comme banale, ordinaire, et les raclées que le Chaebol flanque à son fils sans que personne ne s’en offusque me gênent beaucoup ! Fermons la parenthèse et revenons aux acteurs !
Kang So Ra et Gung Myung donnent parfaitement la réplique à Choi Si Won, et forment un trio solide sur lequel se greffent quelques seconds rôles hauts en couleur et très convaincants comme les dramas en ont le secret ! La femme du Chaebol suppliant la mère de l’héroïne de l’autoriser à continuer de voir sa fille est assez drôle !

Au total,

première partie enlevée, drôle, burlesque, très bonne, seconde partie plus banale mais finalement c’est un drama distrayant jusqu’au bout, sans surprise, mais par moment ça fait du bien de juste s’amuser sans chercher plus loin !

 

Écrire un commentaire

Optionnel