Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Devil beside you, kitsch mais on en redemande !

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

Bon, moi, j’avoue tout, et j’ai même pas honte, j’adore ce drama !!

Devil beside you

Profil :
Drama : Devil beside you (Èmó zài shēnbiān)
Directeur : Lin He LongYuan Yi
Scénario : Akuma de Soro d’après le manga shojo « lovely devil » de Takanashi Mitsuba
Network : CTV
20 Episodes
26 juin au 18 septembre 2005
Langue : mandarin
Pays Taiwan

Distribution :

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour


Rainie Yang (Qi Hue) vue dans Meteor garden, Why why love,

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

Mike He (Jiang Meng A Meng) vu dans Love contract, Why why love, Go, single lady

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

Cai Pei Lin (Qing Zi) pas vue ailleurs

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

KingOne(Yuan Yi) vu dans Mars, Why why love, Silence, Wish see you again, Black and White,

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

Ivy fan (Li Xiang)

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

Masayuma Yuki (Yang Ping)

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

Figaro Tzeng (A Rang)

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

He Du Lin (You Hui, le père)

drama,taiwan,fratrie,amitié, amour

Ge Wei Ru (Xue Wei, la mère)


Synopsis : (Nautiljon)
Qi Yue (Rainie Yang) est folle amoureuse de Yuan Yi (KingOne), le capitaine de l'équipe de basket de son établissement. Le jour où elle se décide enfin à lui avouer son amour, elle s'arme de tout son courage et se poste à l'entrée du bâtiment principal afin de lui donner sa déclaration sous forme de lettre. Malheureusement, il ne fait même pas attention à elle et passe son chemin. Qi Yue se retrouve alors face à face avec A mong (Jiang Meng) (Mike He), fils du principal de l'établissement, connu pour être à la tête d'un gang.
Qi Yue remarque quelques heures après qu'elle ne possède plus cette lettre. A mong a réussi à la récupérer et souhaite en faire profiter tout le monde avec des photocopies. S'en est trop pour la jeune femme qui rentre chez elle exténuée ; pour tomber sur sa mère, heureuse à l'idée de se remarier. L'heureux élu n'est autre que le principal de son université…

Ce que j’en pense :

Bon, moi, j’avoue tout, et j’ai même pas honte, j’adore ce drama !!

Pourtant au niveau du kitsch, c’est un champion, mais justement, le kitsch à ce degré-là, ça devient de l’art !

Les coiffures et tenues incroyables de Ah mong, le côté affirmé « regardez bien, je suis un mauvais garçon » son comportement soit-disant de voyou… On voudrait qu’ils soient tous comme ça, les voyous, le monde serait plus heureux !

Bon toute l’histoire tourne autour du fait que lorsque un homme et une femme chinois (ou coréen, d’ailleurs) se marient, les enfants deviennent aussitôt frère et sœur et donc amour interdit !

Jamais, pas une demi-seconde, on ne doute de qui finira avec qui, mais l’histoire est racontée avec énormément de gaîté, les dialogues sont loin d’être idiots, les questions existentielles que se posent les jeunes gens sur l’avenir, la famille, l’amour, le mariage, la parenté sont bien pensées, et même assez fines et réfléchies. Cliché, vous dites ? Et oui, mais la vie est en fait un énorme cliché, ne la passe-ton pas à chercher l’âme sœur, à chercher sa voie, à choisir et assumer ses choix ?

Il y a tout cela dans devil beside you, et partant d’une histoire plus que banale, la mayonnaise prend magnifiquement !

Il faut dire que le trio principal d’acteurs y est pour beaucoup ! Mike He a un charme dévastateur, Rainie Yang une fantaisie et une drôlerie avec une belle émotion quand il le faut, et King One, en ami sûr et toujours là apporte une force tranquille non dénuée d’humour et de courage surtout quand il affronte au sabre le père se sa petite amie ! Un mot pour le couple drôlissime de la mère de Qi Hue et le père de A Meng.

Bon si le surjeu vous fait fuir, passez votre chemin, mais c’est la loi du genre, c’est fait pour, comme on dit !

Alors, bien sûr, il y a tout : l’antagonisme qui devient l’amour, les amours contrariées, les choix cornéliens, le traditionnel « je t’aime mais je te quitte » (et bizarrement, celui-là, il me convient, je le supporte), la rivale qui débarque , l’ex-petit ami qui arrive, le frère qui avait disparu, le retour d'une mère baladeuse… Tout, je vous dis !!

C’est le charme même de ce drame : c’est un délicieux plat cuisiné auquel ne manque aucun ingrédient, intelligemment dosés et dont les goûts et les arômes se marient parfaitement !
On ne peut pas le regarder sans avoir envie de rire bêtement, quand on n’a pas une petite humidité au coin de l’œil…

Inconvénient : le chinois, l’image médiocre, les sous-titres français par dessus le chinois, et les chansons …. mais quand même, on se demande bien pourquoi on l’aime, mais quand on le (re)commence, on ne le lâche pas !

Écrire un commentaire

Optionnel