Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Journée manga japananimation au cinéma Rex de Mamers : 2 - Violet Evergarden

Violet, evergarden,Kyoto; animation

Violet (Baiyoretto comme on dit en japonais ) Evergarden

D’abord deux livres (light novel, type de roman japonais destiné à un public de jeunes adultes (équivalent lycéens et étudiants)écrit par Kana Akatsuki et illustrée par Akiko Takase.

Violet, evergarden,Kyoto; animation


La série est réalisée par Taichi Ishidate au studio Kyoto Animation avec le scénario écrit par Reiko Yoshida ; Akiko Takase revient en tant que character designer, Yota Tsuruoka s'occupe de la direction sonore et Evan Call compose la musique
Netflix en a les droits exclusifs et le diffuse en streaming depuis 2018 en France.

Violet, evergarden,Kyoto; animation


Le film que j’ai vu hier :
Annoncé en avril 2019, Violet Evergarden Gaiden: Eien to jidō shuki ningyō est projeté au Japon depuis le 6 septembre 2019. Réalisé par Haruka Fujita au sein de Kyoto Animation, ce projet raconte « une autre histoire »6.

Le film a été terminé le 17 juillet 2019, la veille de l'incendie criminel du studio. L'intégralité du personnel de Kyoto Animation et d'Animation Do ayant travaillé sur ce projet sont crédités dans le générique bien que généralement Kyoto Animation ne crédite pas le personnel avec moins d'un an d'ancienneté.

incendie,kyoto,animation,

incendie,kyoto,animation,

Cela inclut les victimes de l'incendie mais les crédits ne précisaient pas ce point spécifiquement, elles seront citées avec le nom des autres employés. Eurozoom sortira exceptionnellement le film en France le 15 janvier 2020 sous le titre Violet Evergarden : Éternité et la Poupée de souvenirs automatiques

Violet, evergarden,Kyoto; animation


Toute cette introduction n’est que pour rappeler l’horrible fait divers criminel, l’incendie volontaire des studios Kyoto animation, 39 victimes, dont ce film est une sorte de cénotaphe.

L’histoire :
Violet était une orpheline de guerre. Machine à tuer sans états d'âme au service de l'armée, elle était totalement dévouée à son supérieur et sauveur, le Major Gilbert. Elle travaille après la guerre comme « poupée de souvenirs automatique » dans la Compagnie des Postes CH, où elle est chargée d'écrire des lettres pour ses clients, tout en tentant de recoller à la société et se reconstruire. Ce nouveau travail l'a dégoûté du meurtre, et l'a convaincue que la paix était la chose la plus importante au monde.

Elle va avoir la mission d’ « apprendre la vie en société mondaine » à une jeune orpheline adoptée par une riche famille et vivant quasiment recluse dans un pensionnat strict et huppé ! Elle devient son amie et lui promet de venir si Amy l’appelle….

Bon, déjà, l’idée d’envoyer Violet apprendre à danser la valse à une gamine dans un pensionnat m’a parue légèrement incongrue, à la limite risible…

Violet, evergarden,Kyoto; animation


D’autre part il n’est pas facile d’intégrer l’atmosphère du film si on n’a pas vu la série, mais je l’avais commencée (et abandonnée…) ça m’a aidée !
C’est encore une fois la série anime classique, mélodramatique, guimauve et sentimentale, servie par une animation superbe, quoique les réalisateurs ont un peu trop abusé des effets du vent dans les jupes et dans les cheveux !

Violet, evergarden,Kyoto; animation


Il y avait dans les salle des spectateurs (hommes, jeunes et très jeunes) qui n’étaient venus là que pour ce film et qui étaient des inconditionnels de la série et du personnage ! Comme quoi vouloir genrer à tout prix est une vaste blague, car cette histoire me paraissait fondamentalement à classer dans « pour fille » ce qui à l’évidence ne veut rien dire !
Il est intéressant de souligner que l’environnement est européen dans l’architecture, les noms des personnages, et les costumes une sorte de style steampunk assez curieux avec jabot, jupons et « faux cul » !

Violet, evergarden,Kyoto; animation

Violet, evergarden,Kyoto; animation

Violet, evergarden,Kyoto; animation


Rien n’évoque ici le Japon, sauf le dessin classique des visages « grands yeux, menton pointu » du manga shojo traditionnel, et cet univers formaté et totalement hors de la vie réelle ne m’emballe pas vraiment !
Je ne me suis pas ennuyée, mais ce n’est pas vraiment le genre d’animation japonaise que je recherche !

Cependant, l'idée que ce film était distribué sur grand écran en avant-première en une sorte d'hommage suvenir à tous ceux qui y avaient travaillé et qui étaient morts dans l'incendie m'a aidé tout au long !

Écrire un commentaire

Optionnel