Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Okko et les fantômes

Mes impressions sur ce film d'animation de Kitaro Kosaka, qui a longtemps travaillé chez Ghibli, mais pour son premier long métrage il a été fait chez  MadHouse, et DLE .

okko-et-les-fantomes-08.jpg

Okko une fillette (pré-ado, je dirais) qui perd brutalement ses parents dans un accident de voiture, et qui doit aller vivre chez sa grand-mère. Celle-ci tient une auberge dans un village de sources chaudes. Or il se trouve que la fillette, découvre qu’elle peut voir les fantômes, enfin, au moins ceux de l’auberge ! Un jeune garçon, une petite fille…et un démon.

aa4f49149b053c9dbdc8836fb4ce838d46447608.jpeg

Ce que j’ai adoré de ce film, c’est l’ambiance des riokan dans les onsen, le port du yukata, les gestes d’accueil traditionnels de la grand-mère, l’atmosphère où se mêlent à la fois les rituels shintô et le principe de réincarnation du bouddhisme, mélange harmonieux qui pour moi figure mieux que n’importe quoi d’autre le particularisme japonais.

78751.jpg

daily-movies-Okko-et-les-fantômes-6.jpg

Cette ambiance spéciale donne à la traduction du sentiment de deuil un aspect très particulier. J’ai lu une critique où l’on reprochait au film l’absence de manifestation évidente du chagrin de Okko ou de sa grand-mère. Mais c’est ignorer complètement le caractère japonais qui, à tort ou à raison, garde ce genre d’émotion à l’intérieur pour ne pas l’infliger aux autres. Pour moi, cet aspect du film m’a particulièrement plu, surtout au moment où l’auberge accueille des clients dont les liens avec Okko vont se révéler terribles. Et la réaction de ces clients, puis celle d’Okko m’ont énormément touchée et sont aussi si éminemment japonais !  Je n’en dirai pas plus sans poiler cette belle rencontre, et ce serait dommage.

 

Ce que j’ai moins aimé, c’est le style trop « manga » des visages, particulièrement le côté grimacier de Saburo, et pour les filles j’avais l’impression de revoir un épisode de Candy, surtout avec le personnage de la"méchante" (pas vraiment d'ailleurs ). J’ai été mal formée à trop voir Miyazaki qui ne donne pas ce style aux visages et je le préfère !

maxresdefault.jpg

Mais bien sûr c’est un détail mineur et le reste du graphisme est magnifique, les paysages, et le riokan particulièrement.

OkkosInn_3.png
Malheureusement, j'ai dû le voir en version doublée, et c'était vraiment dommage, ça me l'a un peu gâché !

Au final, c’est un film que je recommande pour avoir un aperçu d’un Japon plus secret, plus profond,  celui que j'aime particulièrement.

Commentaires

  • Début novembre, c'est un film de saison tes fantômes.

  • C'est un très joli film, je l'ai beaucoup aimé et j'ai hâte d'acheter le DVD pour le voir en VO ! C'est gentil de me laisser un commentaire ! Il y a au moins une personne qui l'a lu !! ^_^ Bisous

  • Tu me fais bien rire ! bisous du pays de la grisaille, cela fait belle lurette que je n'ai plus vu les montagnes perdues dans les nuages où doivent se réfugier tous les fantômes du monde !

  • Oh il faut que jeble vois. Ça se passe dans quelle région du Japon ?

  • Coucou Kusa ! ^_^

    Alors le nom de la ville dans le film c'est Hananoyu, d'après Wiki ce serait soit un onsen dans le sendaï soit dans la province de Shizuoka? Le fait est que le film se passe dans la montagne, dans une région de ryokan (plus ou moins luxueux) et d'onsen. Personnellement je l'ai beaucoup aimé, j'espère que tu pourras le voir et j'aimerais beaucoup avoir ton avis ! Et surtout tâche d'avoir la VO ! le français, c'était vraiment un handicap ! ^_^ bisous

  • Tu m'as donné envie de voir ce film ! j'adore les animés et les histoires de fantôme !
    Bisous.

  • Merci de ton commentaire ! tu devrais l'aimer ! bisous !

Écrire un commentaire

Optionnel