Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2017

Kanazawa, le quartier samourai, le Kenroku-en.

Kanpaï :
Kanazawa, peu accessible auparavant, a fait une campagne touristique sur la nouvelle ligne Shinkansen inaugurée le 14 mars 2015. Elle réduit de 4h à 2h30 le temps de trajet nécessaire depuis la capitale, et fait oublier le changement à Maibara auparavant indispensable.
Cette nouvelle ligne de train, intitulée "Hokuriku", aura coûté 83 milliards de Yens (~671,3 millions d'euros) de travaux entre Nagano et Kanazawa.

Nous voilà donc à la gare pour prendre cette nouvelle ligne de shinkasen, ce qui nous donne l’occasion d’admirer le design incroyable des nouveaux trains :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Le paysage défile derrière les vitres du train, toujours très urbanisé, mais aussi montagneux et boisé, taché des couleurs fauves de l’automne.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Nous voilà dans la belle gare de Kanazawa, dont le portique d’entrée évoque le torii shinto et le tambour :

    Tsuzumi-mon (鼓門) : habituellement, on voit des Torii à l’entrée des sanctuaires au Japon. Il peut être ainsi surprenant de voir l’un d’entre eux à l’entrée d’une gare. Et pourtant, celui de la station de Kanazawa a de particulier, outre sa date de construction récente(2005) et le fait qu’il ait été construit de manière traditionnelle et entièrement en bois, le fait qu’il ait prit la forme d’un instrument japonais, une sorte de tambour, appelé Tsuzumi.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

nous commençons par déjeuner.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

anguille grillée

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

ça c’était le mien : sahimi et œufs de saumon…

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

L’eau court dans le quartier traditionnel aux maisons de samouraï, les rues serpentent entre les murs d’où les arbres  émergent, tendus de haubans en vue de les protéger des prochaines neiges abondantes ici.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Entrée de la résidence Takada.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Vivre le Japon :
La famille Takada s'est établie dans le quartier de Nagamachi, célèbre pour abriter les samouraïs de la ville de Kanazawa. C'est dans un dédale de ruelles bordées de murs encore teintés de couleurs d'époque que cette visite vous plonge dans le Japon ancien.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

l’autel bouddhiste de la maison :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Le tokonoma, alcôve où on peut admirer le kakémono d’une calligraphie, ou une belle céramique… la décoration en change en fonction de l’invité ou de la saison.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Et bien sur il y a le jardin, un rêve …

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

La perfection de ligne des lames de katana des samouraï, d’une beauté pure et parfaite.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

De sublimes peintures sur soie :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

L’armure d’un samouraï de la famille Takada, y compris le masque, destiné à terroriser l’ennemi tout en protégeant le visage du guerrier :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Le quartier des samouraï :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Nous allons visiter le jardin Kenroku-en, l’un des trois plus beaux du Japon. En face de l’entrée du jardin, le château de Kanazawa. Signifiant littéralement "jardin aux six aspects", il s’étend sur 11,4 hectares où la beauté des arbres et des fleurs s’admire en toutes saisons.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Le jardin mêle avec bonheur les conifères toujours verts el le feu des érables :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

les ruisseaux courent, comme libres mais savamment disposés et maîtrisés.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Ce jardin en est considéré comme un des trois jardins les plus célèbres du Japon car il combine les 6 critères esthétiques définissant un jardin parfait pour les japonais : l’espace (宏大 sôdaï), l’isolement (幽邃 yûsui), l’artifice (人力 jinryoku), l’antiquité (蒼古 sôko), l’abondance en eau (水泉 suisen), et les panoramas (眺望 chôbô).

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

La balade dans Kenroku-en se fait autour de Kasumigaike, un grand étang artificiel aménagé comme un océan, duquel partent de nombreuses ramifications. À son extrémité nord-ouest se dévoile Kotoji, la célèbre lanterne en pierre à pieds courbes de longueurs différentes, nommée ainsi parce qu’elle a la forme du chevalet du koto, instrument de musique japonais.
 Non loin, se trouve une fontaine à la pression naturelle, donnée par l’étang situé au dessus.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

L'étonnante variété des paysages du jardin s'appuie sur 183 espèces de végétaux qui constituent près de huit mille arbres, complétés par une vue panoramique sur Kanazawa. Ainsi, Kenroku-en s'avère magnifique en toute saison, bénéficiant de floraisons variées tout au long de l'année et se parant d'un manteau blanc savamment travaillé en hiver.
Juste pour le rêve :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

L’étang est le miroir des couleurs de l’automne, des koyo, feuilles rouges des érables

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

keionoseikatsu.blog
Gankō-bashi (雁行橋), composé de 11 pierres rouges du mont Tomuro (戸室山), disposées de manière à évoquer des oies sauvages en formation de vol. On l'appelle aussi parfois le pont des tortues, en raison de la forme des pierres. La tortue, symbole de longévité, assurerait prétendument longue vie à ceux qui emprunteraient le pont de pierres.

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

L’un des 6 attributs du jardin, son panorama sur la ville :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Ce pin magnifique a été planté il y a bien longtemps sur une butte, qui a été ensuite dégagée afin de rendre les racines apparentes :

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

C’est le momijigari (chasse aux feuilles rouges):

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Jardiniers au travail (ce ne sont pas les feuilles qui manquent sur les mousses !)

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

C’est le crépuscule, et le ciel est gris, la lumière baisse sérieusement, mais je ne me lasse pas de prendre des photos de ce jardin magnifique !

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

le château, que nous ne visiterons pas, car demain, c’est en route vers Shirakawa-go !

Kanazawa,Takada,Kenroku-en

En faisant cette note, presque deux ans après, je retrouve toute l'émotion que ce magnifique jardin a suscitée !!

 

Écrire un commentaire