Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2016

2013, Pluie et vent au Nokogiriyama...

Lors de mon premier séjour en 2012 je l’avais manquée, mais cette fois je ne voulais pas rater cette excursion, proposée par ALJ, surtout parce qu’il y avait d’abord la traversée de la baie de Tokyo en bateau, et moi, dès qu’on peut aller sur l’eau, j’arrive !
Donc dès le matin : le train pour Kurihama/Yokohama de l’autre côté de la baie.
Nos deux guides Takato est Kenji :

 

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Mais le maître mot c’est « par beau temps «  ! Malheureusement ce ne fut pas le cas dès le départ en bateau ! Il pleuvait, le vent était fort et le ciel bien bas !

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Dès la sortie du port il faut s’abriter !

Nokogiriyama

En arrivant c’est l’heure de déjeuner, et les menus étaient tous extraordinairement tentants et… délicieux !

le mien Sashimi et soupe miso :

Nokogiriyama

Là je ne sais plus :

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Nouilles et tempura :

Nokogiriyama

Tonkatsu :

P1070615.jpg

C'était si chouette que j'ai photographié tous les menus !

Sur l’esplanade du port la Cloche des Amoureux ! Il paraît que si on est célibataire et qu’on va sonner la cloche on se marie dans l’année…

Nokogiriyama

Nous l’avons fait….

Nokogiriyama

et c’est tout faux !! XD

Quelques images du port de Kanaya :

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Un sanctuaire shintô :

Nokogiriyama

les sentiers qui permettent de grimper à pied :

Nokogiriyama

Mais nous avons pris le téléphérique !

Nokogiriyama

La plateforme d’arrivée offrait une vue sur le port qui aurait été belle « par beau temps » !!

Nokogiriyama

Nokogiriyama

On continue par des sentiers en escaliers dans la nature et la brume, dans un paysage onirique et mystérieux !

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Les sentiers sont « ornés » de belles toiles d’araignées…

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Kanpai :
Nous sommes dans le Kenkonzan Nihon-ji, un gigantesque complexe bouddhiste dans la montagne, qui contient tous les points d'intérêt de la visite de Nokogiriyama.

Cela commence par cette sculpture immense (30,3 mètres) et très impressionnante de la déesse Hyakushaku-Kannon, gravée dans la roche. L'ambiance est majestueuse, comme si l'on découvrait la relique d'une civilisation éteinte, alors que sa construction remonte à quelques décennies.

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Juste derrière se trouve ce point de vue situé sur un morceau de roche avancé dans le vide à 380 mètres au-dessus du niveau de la mer, justement appelé Jigoku-nozoki (qui signifie "un coup d'œil vers l'enfer" !).
Malheureusement nous étions dans les nuages !

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Et alors là grosse déception ! On a signalé à nos guides que si nous voulions redescendre par le téléphérique il fallait y aller de suite, parce qu’il allait fermer à cause du vent ! Donc nous n’avons pas pu aller jusqu’au grand Bouddha, le plus grand du Japon(31 m) avant celui de Kamakura(13 m) et de Nara(18 m), taillé dans le granit de la montagne, ni les mille cinq cents statues Rakan (disciples de Bouddha), chacune au visage unique censé véhiculer la bienveillance. Toutes ont été sculptées par le maître-artisan Jingorô Eirei Ôno et ses 27 moines apprentis entre 1779 et 1798.
Mais j’ai trouvé ce site où il y a toutes les photos :
http://www.road2japan.fr/voyages/2014/road-2-japan-2014-day-05-a-la-rencontre-du-plus-grand-buddha-du-japon.html
 et je me suis permis d’en extraire trois :

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Nokogiriyama

Sur le port petite station à la Cloche des amoureux, devant le soleil couchant :

Nokogiriyama

Bien qu’à moitié ratée cette balade était quand même passionnante, et comme bizarrement elle est assez peu connue, nous étions les seuls touristes ! Enfin c’était en 2013, aujourd’hui… peut-être plus !

 

Commentaires

Joli temps ! vous avez du rentrer trempé comme des soupes ^^

Écrit par : Fée clochette | 24/11/2016

Pas trop, le matin surtout, mais c'était surtout très venteux et très brumeux ! C'était fin octobre, et ensuite à Kyoto on a eu très chaud !

Écrit par : clinchamps | 25/11/2016

Je trouve que la brume fait de très belles photos ... Romantiques ^^

Écrit par : Fée clochette | 26/11/2016

Oui, c'est vrai que la brume ajoutait au mystère de cette statue creusée dont on a l'impression qu'elle est la trace d'une civilisation perdue...alors qu'elle datte de la moitié du XXème siècle !

Écrit par : clinchamps | 26/11/2016

Les commentaires sont fermés.