Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2013

Une soirée à l'onsen d'Odaïba

Après le safari photo à travers Tokyo, la soirée est consacrée à une institution de la vie japonaise : l'onsen. Un onsen est un établissement de bains publics, généralement alimenté par des sources chaudes naturelles. Celui où nous sommes rendus est situé à Odaiba, île artificielle de la baie de Tokyo.

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

Cet établissement est particulier, en ceci qu'il a recréé une rue de l'ére Edo (qui s'est terminée dans les années 1860/70)Edo étant l'ancien nom de Tokyo.

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

C'est un bâtiment très vaste, qui comporte des restaurants, des lieux de repos, des salles de massage et bien sûr les bains, partagés entre les hommes et les femmes. Il y a aussi des bains extérieurs dans un jardin japonais.

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

Nous y étions la nuit (les tarifs sont bien moins chers après 18 h ) et c'était extraordinaire, ce jardin entouré de hautes tours. Le sol de la source chaude est composé de galets sensés masser les pieds mais qui font un mal de chien, mais une fois assis au bord, les jambes dans l'eau, c'est assez magique.

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

Quand on entre dans le hall d'accueil, on nous prête un yukata (kimono de coton léger) car on ne circule que vêtu de ce kimono à l'intérieur, et bien sûr on laisse nos chaussures. Puis on entre dans un premier vestiaire où on laisse les vêtements pour  le yukata, et ensuite on peut circuler parmi les nombreux magasins de souvenirs, et des restaurants.

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

Pour les bains proprement dits, on entre dans un second vestiaire, où on nous remet une clé avec un bracelet pour un casier et deux serviettes, une grande et une petite. On s'y déshabille entièrement et on ne garde que la petite serviette, que l'on peut tenir devant soi pour circuler et on entre dans la salle des bains. Il faut s'installer sur un tabouret dans un box ouvert (il y en a plusieurs) où on trouve tout le nécessaire : gel de douche, shampooing, lait pour le corps et douchette. On se lave soigneusement, et bien se savonner et surtout très bien se rincer, et ensuite seulement on se dirige vers les bassins d'eau chaude (40° allant jusqu'à 50°, l'eau venant de 1400 m sous terre) où on s'installe pour se relaxer, la petite serviette pliée sur la tête ( il ne faut surtout pas la faire tomber dans l'eau ... ce qui arrive régulièrement aux étrangers ...) Quand on en a assez (ou qu'on est cuit à point) on ressort et on passe au bassin avant la sortie où on s'arrose d'eau froide avec un petit seau de bois, avant de retrouver son casier, sa grande serviette et son yukata. Je peux vous dire que c'est une expérience tout à fait singulière que de se promener en tenue d'Eve au milieu de nombreuses femmes (pour moi) de tous âges totalement inconnues Naturellement, les photos sont interdites ... ... J'ai vraiment apprécié l'onsen à la deuxième fois, dans celui du mont Fuji, beaucoup plus petit, et surtout j'avais bien compris le truc de se laver avant ... À Osaka il y en avait un petit à l'hôtel et le soir c'était bien agréable ...
Bien relaxé par le bain, on pense à  manger. On choisit la boutique qui vend la cuisine que l'on préfère(tampura, ou ramen, ou ... ce qu'on veut ...) et on s'installe soit sur une table avec chaise...

 

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

... soit à la japonaise, table basse et tatami :

Japon, Tokyo, Onsen, Odaiba

Surtout surtout, ne pas rater cette expérience si vous avez le binheur d'aller au japon ...

Commentaires

quelle allure dans ton yukata!ça te vas comme un gand!

Écrit par : marie-edmee dugourd | 28/01/2013

Les commentaires sont fermés.