Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2012

Ce que j'ai goûté : au hasard des balades(fin)

Dans les petites rues derrière ma maison (j'adore dire ça ^^) il y avait une supérette et une fois par semaine un monsieur venait s'y installer pour y faire ses yakitoris (brochettes) : abats(foie, rognon,cœur), bœuf, porc, poulet et mes préférées : la peau de poulet grillée !!! Le tout avec une sauce sucrée/salée à base de soja, presque caramélisée, un régal !!! j'en achetais plusieurs, et une portion de riz à la supérette et j'avais mon repas !!

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

Lors de notre visite d'Arashiyama, nous avons mangé dans un restaurant d'où on pouvait voir la rivière, il y avait beaucoup de monde, on nous a apporté un plateau chacun : le plat s'appelle oyakodon(des œufs et du poulet(parent et enfant^^) sur du riz), avec le traditionnel bol de soupe miso et les non moins traditionnels légumes marinés en condiment, et du thé (sencha) à volonté !!

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

À l'auberge du mont Fuji, nous avons eu une sorte de nabe individuel(bouillon avec champignons et viande), accompagnés de udon(pâtes de farine de blé blanc, très épaisses)du riz et des condiments(ce qui est jaune : radis marinés au sel et au vinaigre).

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

À Kamakura, nous avons eu un bol de soupe miso, un bol de riz avec crevette, poisson et légumes en tampura (cette friture ultra légère et croustillante d'origine portugaise)et toujours les légumes marinés ou des prunes au vinaigre.

Japon, cuisine,

Lors de notre safari photo dans Tokyo (c'était le premier jour, nous découvrions la ville et aussi la cuisine !!)notre guide nous a emmenés dans un quartier de Tokyo où l'on voyait encore de petites maisons qui n'avaient pas été détruites pendant les sévères bombardements de 1945. Il nous a emmenés dans un restaurant où nous avons découvert la cuisine grillée à même la table chauffante, que nous allions revoir souvent par la suite. Le plat que nous avons mangé, le monjayaki, vient de l'époque de famine qui suivit la guerre, où les gens apportaient le peu  qu'ils avaient trouvés à la gargotte du coin qui faisait cuire tout ça en essayant de le rendre aussi bon que possible ! Donc le monjayaki est un mélange d'ingrédients
liés par un mélange de farine de riz (et d'œuf ??) versés sur la plaque et ensuite tranchés et retranchés et touillés et retouillés puis ramassés pour faire une sorte de galette  partagée en portion que l'on doit manger sur la plaque, et assez vite pour que ça ne brûle pas. Heureusement nous avons eu des bols, parce que nous n'avons pas la capacité des Japonais (et des Coréens) de manger bouillant !!

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

Puis la cuisinière nous en a refait d'une autre sorte qui ressemblait plus à la fin aux okonomyakis que nous verrions à Hiroshima.
Les cubes blancs sont du tofu, le reste ; chou, pousse de soja, œuf, poulet (c'est déjà plus raffiné que le premier)

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

Japon, cuisine,

La galette bien dorée est garnie de sauce, puis de mayonnaise, puis de copeaux de Katsuobushi(bonite séchée, "le poisson qui danse" car la chaleur de la plaque fait réellement danser les copeaux extrêmement fins et légers) mais là il n'y en a pas, il y en avait sur l'autre table que je n'ai pas photographiée.

 

Japon, cuisine,

Le repas de notre balade "Tokyo secret" est un peu de tout : salaisons, légumes croquants,tampura, riz, soupe miso aux germes de soja et le thé ...

Japon, cuisine,

Le jour où je suis allée au marché aux poissons, je n'ai pas vu de poisson(beaucoup trop tard !!^^) mais par contre j'ai mangé dans ces petits restaurants où les gens font la queue pour avoir son bol de riz et son poisson cru. Le poisson cru que j'achetais à ma supérette était aussi bon et moins cher, mais c'était folklorique (rien que de voir le monsieur qui gérait les deux queues, une pour choisir son menu puis l'autre pour entrer et manger) cela valait la peine !!
Quand j'ai pensé à la photo j'avais déjà mangé une tranche de saumon !!  J'y allais avec prudence pour les œufs de saumon, mais en fait c'est délicieux : comme des bulles qui éclatent dans la bouche et répandent tout  l'arôme de l'océan !! Et le thon rouge, cest le top !!
La soupe miso était quelconque, mais le reste excellent !!

Japon, cuisine,

Je peux ajouter encore les bentos et les repas des petits restaurants croisés par ci par là,(bols de ramen(nouilles de froment) ou de soben(nouilles de sarrasin)
 et je peux vous certifier qu'au Japon, on mange bien, et sans se ruiner !!





Les commentaires sont fermés.