Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Keigo Higashino, maître du roman policier japonais, aux enquêtes originales, où la psychologie mène le jeu.

roman,policier,japonais,psychologie,

On le dit Maître de l'origami policier, car ses enquêtes évoquent ces objets de papiers, résultats de nombreux replis, qu'on ne devine pas devant l'objet fini. Ici l'enquête consiste à déplier l'âme humaine...

Quand une amie a attiré mon attention sur cet auteur je me suis aperçue qu’en fait j’avais déjà 3 de ses livres, mais Keigo Higashino a le grand talent de changer de genre en changeant de livre, même s’il y a toujours une enquête, mais rien de plus différent que « la prophétie de l’abeille » et « Les miracles du bazar Namiya » par exemple !

roman,policier,japonais,psychologie,

Wikipedia

Keigo Higashino , né le 4 février 1958 à Osaka sur l'île d'Honshū, est un écrivain japonais, auteur de romans policiers. Considéré comme un des meilleurs auteurs japonais de roman policier actuel, il a remporté de nombreux prix littéraires dont le prestigieux prix Edogawa Rampo pour les romans policiers, et a vu plus d'une vingtaine de ses ouvrages adaptés au cinéma et à la télévision. Il a grandi dans un quartier populaire où il passe toute sa scolarité jusqu'au lycée. C'est durant ses années de lycée qu'il commence à s'intéresser aux polars et compose ses premiers textes. 
…………..
En 1981, Keigo Higashino commence à travailler comme ingénieur à l'entreprise Nippon Denso Co. (devenue DENSO). Il se marie la même année à une enseignante du secondaire. 
En parallèle à son travail principal, il consacre son temps libre à l'écriture de polars, qu'il tente à plusieurs reprises de soumettre au prix littéraire japonais Edogawa Ranpo qui récompense les romans policiers. 
Keigo Higashino a publié tout au long de sa carrière plus de 66 romans, 20 collections de nouvelles et un livre illustré. Ses œuvres sont largement (appréciées) et traduites en Asie et commencent à être plus connues avec les traductions dans les langues européennes.

En France, ses œuvres sont exclusivement éditées chez Actes Sud, dans la collection Actes noirs en grand format et la collection Babel noir en format de poche, et principalement traduites par Sophie Rèfle
Une vingtaine de ses œuvres ont été adaptées au cinéma et une dizaine à la télévision au Japon, mais également en Corée du Sud ou en Chine (RPC). 

Présentation et commentaire des quelques livres de lui que j'ai lus :

912Wt5kgCrL.jpg

"les miracles du bazar Namiya"

Keigo Higashino  abandonne ici  le domaine des enquêtes pour faire une incursion plutôt réussie dans le domaine du fantastique. Les trois petits voleurs qui se sont réfugiés dans le bazar Namiya, fermé et abandonné depuis des années vont faire une expérience unique à travers le temps qui va changer leur vie et ils en ressortiront ayant donné un sens nouveau à leur existence.

Quel est le lien mystérieux qui relie le foyer d'accueil Marukoen et le Bazar Namiya ?

Quelle influence mystérieuse les conseils donnés par le vieux propriétaire mort depuis trente ans ont eu sur la vie des demandeurs, et comment leurs divers destins se sont-ils croisés ?

J'ai beaucoup aimé l'atmosphère de ce roman, où le fantastique prend place peu à peu, sans rechercher d'effets ou de frissons mais qui maintient l'intérêt du lecteur jusqu'à la fin.
Autant dire que je le conseille !! 

roman,policier,japonais,psychologie,

"la fleur de l’illusion" :
Je viens de le finir, et je m'en suis régalée !

La métaphore publicitaire citant l'auteur comme un maître de l'origami policier (!?) est assez juste si on la prend à l'envers : il faut déplier peu à peu l'origami du roman, ça se fait délicatement, sans les attributs habituels des polars, il n'y a pas de suspens angoissant et la découverte du coupable est une surprise, mais ce n'est pas un choc amené par une foule de fausses pistes improbables.

Toute l'histoire se ramène à quelque chose à quoi on ne s'attend pas du tout, l'importance d'une graine, et cette histoire ne serait pas la même ailleurs qu'au Japon, où le sens du devoir envers la famille et la société est inscrit dans les gènes, et il donne ici l'entière explication à tous les comportements des protagonistes. 
L'écriture est simple, collant à la réalité, mais sans aucune des vulgarités du policier habituel..

roman,policier,japonais,psychologie,

"La prophétie de l'abeille" :
C’est encore tout autre chose.

Publié en France 2 ans après Fukushima, (mais écrit en 1998)l'intrigue policière est entièrement centrée sur un complot visant à faire sauter une centrale nucléaire... D'ailleurs ce souci du nucléaire montre aussi le bout de son nez dans "la fleur de l'illusion
La prophétie de l'abeille est un gros livre, son intrigue est captivante et anxiogène, là aussi il faut démonter un complot dont le mécanisme a été mis au point avec une précision et une complexité démoniaque ! 

Il faut lire ce roman comme une prémonition, écrit 13 ans avant Fukushima, et ne pas s'arrêter à l'aspect un peu daté et à l'abondance de technicité un peu rébarbative.

roman,policier,japonais,psychologie,

« Les doigts rouges »
On retrouve ici ce qui fait qu'on adore Higashino, sa finesse psychologique et sa façon de créer des intrigues sortant tout à fait de l'ordinaire du roman policier. En ça il me rappelle Fred Vargas( c'est un énorme compliment ! )

Il y a meurtre, et enquête là aussi, mais l’enquête est presque subsidiaire à la plongée dans une famille à l’apparence ordinaire mais à l’atmosphère opaque de non-dits, et où chaque membre vit dans une bulle.

Il faudra une tragédie pour que ces bulles éclatent,  sans pour autant recoller les morceaux de cette famille, exemple frappant d’une immense solitude en commun.  C’est l’inspecteur Kaga Kiyoichiro, toujours fasciné par les replis secrets de l’âme humaine, qui seul comprendra le pourquoi de ces doigts rouges, et qui seul saura en déterminer la signification. 

roman,policier,japonais,psychologie,

Un café fait maison :

ci on retrouve le physicien Yukawa, qui a déjà été appelé en soutien dans une autre enquête, « le dévouement du suspect » (dans mes projets) .  

Encore une fois des personnages à l’apparence lisse, et une enquête qui dévoile des abîmes de rancune, de haine, d’égoïsme… Au cœur de l’intrigue une suspecte idéale mais qui a un alibi en béton… Et c’est là qu’intervient Yukawa, appelé à la rescousse, le policier présentant une sympathie un peu trop chaleureuse envers la suspecte ! 

Le dernier (pour l'instant! ) que je viens de lire : "Le nouveau"

roman,policier,japonais,psychologie,

Le nouveau est la première enquêtes de l’inspecteur Kaga Kiyoichiro déjà croisé dans « les doigts rouges ». Ce dernier a été écrit après mais traduit en France avant (logique éditoriale ! )
Ici, l’inspecteur Kaga vient d’arriver (d’où le titre « Nouveau) dans le commissariat d’un quartier de Tokyo, un de ces lieux particuliers à la capitale nippone où on côtoie tours et petites rues d’artisans et de petits commerces.

Comme d’habitude, il y a un meurtre à élucider, mais une fois encore Keigo Higashino trouve un autre chemin pour résoudre l’énigme. S’attachant à des détails qui semblent totalement sans lien avec l’affaire il va nous faire entrer successivement dans la vie de différentes personnes. Le roman se présente comme une suite de petites enquêtes indépendantes sur la vie des commerçants interrogés. Peu à peu se dégage en filigrane le chemin qui a conduit la victime à son destin tragique, mais en même temps les témoins vont comprendre, grâce aux questions de Kaga, comment résoudre les chagrins qui assombrissaient leur vie.

L’ensemble du roman est un maillage social remarquablement induit d’une simple enquête banale à la base. 
J’ai beaucoup aimé ce roman, qui démontre, une fois encore, le grand talent et la maîtrise de Keigo Higashiro

Projets :

La maison où je suis mort autrefois

Le dévouement du suspect

Écrire un commentaire

Optionnel