Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blade man, un ODNI (objet dramaesque non identifié)d'un genre indéfini, avec un bel acteur très mal habillé...

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Un melting-pot de fantastique, romance, relation père-fils, deuil, et la pire garde-robe de héros de drama que j'ai pu voir en 400 dramas ! Mais je ne m'y suis jamais ennuyée !

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Profile
Drama: Blade Man (English title) / Iron Man (Korean title) 
Revised romanization: Aieonmaen 
Hangul: 아이언맨 
Director: Kim Yong-Soo rien vu d’autre
Writer: Kim Kyu-Wan Robber
Network: KBS2 
Episodes: 18 
Release Date: September 10 - November 13, 2014 
Runtime: Wed. & Thu. 21:55 
Language: Korean 
Country: South Korea 

Dramapassion

Viki

Distribution :

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames


Lee Dong Wook (Joo Hong Bin) vu (souvent, je suis fan !) dans My girl, Scent of a woman, Fugitive of Joseon, Goblin, Tale of one tailed, Touch your heart, Life, Hotel King, SearchWWW (30 secondes dans un ascenseur…)

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Shin Se Kyung(Son Se Dong) vue dans Six flying dragons, A girl who see smells, Tree with deep roots… 

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Han Jung So(Secrétaire Ko) vu dans Chuno, Scholar who walks the night, Arang and the magistrate, Princess prosecutor, Painter of the wind…

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Jung Yoo Geun(Chang,fils de Hong Bin) vu dans The guest, Secret love… 

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Kim Kap so(Joo Jang Won, le père…) vu dans beaucoup, le plus souvent le méchant de l’histoire ! (Hospital playlist, Designated survivor:60 days, Mr Sunshine, The K2, My layer,Mr Joe, IRIS 1 et 2, Joseon X Files, SKKS, Chuno, Tazza, Time between dog and wolf, …

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Lee Mi Sok(la gouvernante) vue dans Wok of love, Température of love, Jealousy incarnate,

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Lee Joo Seung(Hong Joo, le petit frère) vu dans Doctor Prisoner, Falsify, Voice, Pinocchio,…

Drama, fantastique, amour, enfant,jeux video,lames

Han Da Gam(Kim Tae Hee, l’amour perdu…) vue dans rien d’autre… 


Synopsis :


Hong Bin, qui dirige une entreprise d’informatique de création de jeux video, est sujet à de violentes crises de colère, provoquées par tout et n’importe quoi. Quand la colère est trop forte, des lames d’acier apparaissent dans son dos et sur les bras… Il a réussi, grâce au dévouement sans faille de son secrétaire M.Ko, à cacher cette particularité plutôt gênante… Il garde au cœur le chagrin de la perte de son premier amour, Tae Hae, perte provoquée par son père avec qui il entretient des rapports de haine et de méfiance totale. 
Son Se Dong a créé une petite équipe de programmeurs informaticiens et ils ont créé un jeu qu’elle voudrait proposer à Hong Bin
Un jour lui arrive un petit garçon de 6 ans, qui est son fils et celui de Tae Hae, maintenant décédée… Le gamin est terrorisé, seule Son Se Dong arrive à le calmer, d’où mise en contact des deux héros… 
Là on a l’essentiel du tout début, après,… eh bien après il faut s’embarquer et tout ce que je peux en dire c’est qu’on ne s’ennuie pas ! 


Ce que j’en ai pensé

1 -

Je suis tombée par hasard sur "Blade man" histoire bizarroïde d'homme et d'épées avec Lee Dong Wook et plein d'autres que je connais aussi !! Je pense y jeter un coup d'œil ! 

2 -
Oh ! il aura même droit à un avis détaillé !! Comme je l'ai dit ailleurs, c'est un ODNI(objet dramaesque non identifié !) et on peut en dire beaucoup sauf que c'est ennuyeux !

3 -
Alors je vais essayer de donner une commentaire constructif et cohérent sur un drama qui n'est ni l'un ni l'autre :

"Blade man"  

L'accroche essentielle c'est le phénomène des lames d'acier pouvant sortir du corps de Lee Dong Wok. Bon, c'est bizarre, mais pas plus qu'une actrice devenant quelqu'un d'autre une semaine par mois, ou qu'un alien atterrissant à Joseon etc... Si cette capacité étrange était sérieusement exploitée ce ne serait pas mal après tout mais là,  pas du tout !  
D'abord on ne sait jamais pourquoi il a cette capacité, même farfelue, une explication aurait été bienvenue.  
Les scénaristes donnent l'impression d'avoir hésité entre plusieurs raisons vaguement mentionnées : enfance solitaire, père tyrannique, amour brisé... on ne sait pas trop. 
Puis par la suite d'autres pouvoirs apparaissent : une force herculéenne, une vitesse de course incroyable, et même... il vole !! Bon c'est une mixture de copies de héros Marvel... 

Tout ça ne se produit que quand il est furieux, mais le fait est qu'il l'est tout le temps et pour un rien, c'est la terreur de son entourage, un caractère de chien, coléreux, capricieux, et pourtant personne ne sait le truc des lames d'acier... comme c'est vraisemblable !  
Seul son garde du corps, qui le suit partout, le sait et fait tout pour l'aider (ça c'est un côté positif du drama : la fidélité indéfectible du secrétaire Ko, qui joue aussi par moment le rôle du comique de service avec des séquences touchant le burlesque (excellent Han Jung Soo que j'adore depuis Chuno).

Ah oui ! parce que par moment on est dans la comédie romantique basique, le héros (homme adulte et trentenaire) se comporte comme un enfant gâté et un collégien amoureux, changeant totalement le ton du drama, à la limite du burlesque, ou du school-drama.
Tout est instable et variable dans ce drama, un personnage qu'on affirme mort dès le début ne l'est en fait pas et son retour arrive vraiment comme un cheveu sur la soupe, n'apportant qu'une incohérence de plus à l'histoire... Cependant cela permet une très belle scène de séparation entre Lee Don Wook et Shin Se Kyung (le fameux "je t'aime mais je dois te rejeter..." )

Il y a d'autres très très belles scènes entre Lee Dong Wok et Shin Se Kyung, autour de l'enfant,  fils de Hong Bin . Rien qu'avec ça on pouvait faire un beau drama sur le deuil, la reconstruction, la maturité acquise par la découverte d'un enfant...  

Il y a aussi de belles scènes dans l'esthétique fantastique /épouvante autour de l'apparition des slames et avec ça on pouvait faire un super drama de genre. 

Mais les ruptures de rythme et de style sont légions, on passe sans prévenir du tragique au burlesque (un personnage a disparu, angoisses, recherches, soupçons d'enlèvement ... et en fait il a suivi une fille pendant 2 jours parce qu'il a eu un coup de foudre...) ça aurait pu être drôle, ce n'était que farfelu... 
Le personnage du père, joué par Kim Kap So, le pauvre, habitué aux rôles de méchants, commence comme le père tyrannique riche et puissant terrorisant ses deux fils... Puis peu à peu ça change, mais cette évolution mal écrite et mal exploitée semble simplement une ajout artificiel à l'histoire. C'est le cas de pas mal de personnages, qui arrivent, font 3 petits tours et disparaissent : la méchante gouvernante,  complotiste diabolique au début qui peu à peu se dégonfle comme une baudruche percée, le jeune frère, qui aurait pu avoir une part plus importante dans l'évolution positive du héros, toute l'équipe d'informaticiens... 

Donc, donnez moi les 18 épisodes et une paire de ciseaux, et je vous fais 2 dramas de 9 épisodes chacun, l'un dans l'horreur romantique, l'autre dans la résilience romantique !! 
 
Et n’oublions pas de dire un mot sur la garde-robe de Lee Dong Wook, un ramassis d’horreurs comme je n’en avais pas vues au cours de la vision de mes 400 et quelques dramas !! On devrait rouler le(la) styliste dans une natte de paille et le(la) battre vigoureusement (sur les fesses) !! Le coiffeur aussi, tant qu’on y est, pour cette moumoute de boucles amassées comme une toque sur la tête ! 
Mais je ne me suis pas ennuyée, à cause justement de ces sauts perpétuels j'avais toujours eu envie de savoir quel virage inattendu  l'histoire allait prendre...

Et il y a quand même le beau visage de Lee Dong Wook, que le photographe doit beaucoup aimer, tant il est souvent mis en valeur par la lumière, les cadrages, et un maquillage valorisant (on leur met souvent trop de rouge à lèvre, je trouve...) si on oublie ses tenues et sa coiffure,  cet homme serait parfait s’il était un peu moins maigre ! 
 
A vous de voir si l’embarquement vous tente !! Moi je ne l’ai pas regretté, et une bonne copine très réticente au départ non plus ! 

Écrire un commentaire

Optionnel