Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;} Xt_param = 's=573309&p='; try {Xt_r = top.document.referrer;}

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2016

Shikoku 2013, les derniers temples et le dogo onsen...

Nous avons commencé par faire les temples  48 et 49 que la pluie nous avait fait abandonner la veille. Pas de montagne, que de la route en vallée, mais je me souviens qu’à la fin de la journée quelqu’un avait calculé que nous avions fait 20 km !!
Nous sommes tombés sur un petit édicule au carrefour de deux petites routes :

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

On nous explique que cette petite construction abrite une machine à séparer les grains de riz de leur balle. Les gens apportent leur sac de riz, le passe à la machine et repartent avec le riz bien blanc et la balle…

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Le monsieur nous montre le riz avant et après…

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Ce système convient aux petites rizières familiales de la vallée !
Nous voilà au temple Sairinji, 48ème du pèlerinage. Et je me rends compte alors que j’ai oublié mon livre de calligraphies à l’hôtel ! Je n’aurai donc pas les 4 dernières ! Furieuse je suis !

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Des henro (pèlerins japonais) devant la porte du temple.

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Et toujours ce style de formatage et de taille des arbres, typique de la région :

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Au long du chemin un torii nous signale un sanctuaire shintô, mais nous ne nous y arrêtons pas, nous serons bouddhistes jusqu’à la fin du voyage !

P1070861.jpg


les rivières sont très souvent canalisées, et je me demande à quoi servent ces plots de béton dans le lit ? Briser le courant peut-être ?

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Le temple suivant : le Jodoji.
Ce temple datant du 14e siècle est le premier à être visible depuis le chenal quand on entre dans le port d'Onomichi. Le splendide bâtiment principal, la pagode et l'ensemble du site du temple ont été classés trésors nationaux.

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Encore un torii

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Le 50ème temple, le Hantaji

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

La tour de la cloche et son magnifique plafond à caissons illustrés :

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

On a repris la marche, vers Matsuyama, longeant des potagers…

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

…ou cette boulangerie-pâtisserie à l’enseigne en franponais :

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Nous voici au dernier temple de notre périple, Ishiteji 51 ème temple, dominé par cette énorme statue :

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Cet escalier y mène.

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Pour entrer on franchit un ruisseau sous la garde de Kukai :

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Une allée de boutiques qui me rappelle (en plus petit) celle d’Asakusa et du senoji :

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Il y a énormément de pèlerins et de fidèles; beaucoup de fumée d’encens… Bien sûr je ne les prends pas en photo !Il y a un feu sacré qui brûle et des gens priant autour…
Un moine se dirige vers un petit pavillon :

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Derrière s’ouvre cet étrange tunnel creusé sous la colline :

P1070897.jpg

P1070898.jpg

Shikoku,Kukai,Pèlerinage,henro

Je ne sais plus à quoi il correspond !
Un autel :

P1070901.jpg

La tour de la cloche :

P1070902.jpg

Ce temple ne ressemble pas à ceux déjà rencontrés.

P1070903.jpg

Vers la sortie, nous remarquons cette statue dans l’arbre :

P1070904.jpg

Cette fois nous allons dans Matsuyama, vers le plus ancien onsen (bain thermal)du japon, datant de l’ère Edo, le Dogo Onsen.

Toujours les belles plaques :

P1070905.jpg

Nous traversons (au pas de course, malheureusement )un beau parc :

P1070906.jpg

Petit repos : un tram. On s’assoit !

P1070908.jpg

P1070909.jpg

P1070910.jpg

Le Dogo Onsen Honkan

P1070912.jpg

Dogo onsen est la plus ancienne source thermale du Japon (plus de 3000 ans) et les bâtiments de bois en forme de château bâtis autour datent de 1894.
J’emprunte la photo aérienne au beau blog « un gaijin au Japon »
http://www.gaijinjapan.org/dogo-onsen-honkan/

Dogo-Onsen-Honkan-Matsuyama-1-1.jpg


Ce bâtiment, sublime en extérieur comme en intérieur, a fortement inspiré Hayao Miyazaki pour son film « Le voyage de Chihiro », de son propre aveu. Mais il a aussi inspiré l’écrivain Natsume Soseki (que l’on retrouve sur les billets de 1.000 Yens) pour son œuvre Botchan, qui prend en partie place dans le Dogo Onsen Honkan.
Nous avons bénéficié de cette formule :

    Formule 2 :
        accès au bain Kami no Yu
        Durée maximum : 60 minutes
        Horaires : entre 06H00 et 22H00 (dernier accès à 21H00)
        location d’un Yukata
        accès à la salle de repos commune au deuxième étage
        thé et Senbei
        Tarif adulte : 840 Yens
        Tarif enfant (2 à 11 ans) : 420 Yens
La salle de repos (avec thé et petit gâteau…)mais pour une heure seulement !

P1070913.jpg


C’est là que je me suis couverte de honte en perdant la clé de mon casier à chaussure… Il a fallu aller chercher une responsable,et heureusement que je me souvenais à peu près de l’endroit du casier en question !
Comme nous n’avions pas encore assez marché, nous avons entrepris la montée (vraiment rude) vers le château de Matsuyama, fermé car la nuit était tombée :

P1070920.jpg

P1070923.jpg

P1070927.jpg

P1070928.jpg

P1070929.jpg

P1070930.jpg

P1070932.jpg

P1070935.jpg

Redescendus, nous sommes allés manger la chose la plus délicieuse de mon séjour : de la bonite grillée au feu de paille… C’était si bon que je n’ai pensé à photographier que l’entrée (et le serveur, très mignon !! )

P1070942.jpg

Retour à l’hôtel et le lendemain départ !

 

Commentaires

ha, je l'avais oubliée cette histoire de clef du casier :D

Sinon je vais tenter une idée au sujet de la rivière canalisée:

théorie 1: je suppose que c'est pour éviter que les rives ne s'écroulent dans le lit de la rivière en cas de tremblement de terre. Et je suppose aussi que les plots sont liés à ça aussi.

Théorie 2:Ou alors en cas de brusque montée des eaux en période de typhon, pour éviter que l'eau ne file tout droit en emportant tout, je suppose que ça doit être une question de mécanique des fluides et de micros tourbillons
( C'est le Voyage de Chihiro qui me souffle cette 2° possibilité, lorsqu'elle explique vers la fin qu'elle est tombée dans une rivière en crue étant toute petite, mais que depuis la rivière a été canalisée et qu'il n'y a plus de danger)

Écrit par : purplevelvet | 10/11/2016

Merci de ton commentaire ! Je suppose aussi que les plots en béton ont à voir avec la mécanique des fluides !! ^^

Écrit par : clinchamps | 11/11/2016

Les commentaires sont fermés.